Haïti : Libération de deux otages sur 17 Nord-Américains enlevés mi-octobre

“”Bien que nous ne puissions fournir que des informations limitées, nous pouvons montrer que les deux otages libérés sont en sécurité, en bonne santé et bien soignés.« Dans un communiqué publié sur le site Web, le groupe religieux Christian Aid Ministry a déclaré.

Un groupe de 16 Américains et 1 Canadien ont été kidnappés le 16 octobre après avoir visité un orphelinat au cœur de la zone sous le contrôle d’un des principaux gangsters d’Haïti. ..

Selon l’organisation Christian Aid Ministries basée dans l’Ohio, le groupe se compose de 12 adultes âgés de 18 à 48 ans et de 5 enfants âgés de 8, 3, 6, 13 et 15 ans.

Service limité. 2 mois pour 1 € sans engagement

“”Il n’est pas possible de fournir ou de confirmer le nom, les conditions de publication, la source ou l’emplacement actuel de ce qui a été publié.“Dimanche, l’église a demandé à ceux qui connaissaient ces détails de faire preuve de discrétion.

-“”Preuve de vie“-

Membres d’un gang “400 Mawozo« Les personnes qui ont enlevé ces 17 personnes ont réclamé 1 million de dollars par personne détenue, selon les informations recueillies par l’AFP.

Dans une vidéo publiée sur un réseau social fin octobre, le chef de gang armé a menacé d’exécuter les otages.

Quelques jours plus tard, la police haïtienne a déclaré : «A reçu des preuves de vie de tous les otages“.

Plusieurs agents du FBI travaillent avec les autorités haïtiennes et la Cellule anti-enlèvement de la police nationale, qui est en pourparlers avec les ravisseurs depuis plus d’un mois.

Haïti est classé comme pays de la zone rouge par les États-Unis, qui déconseillent à sa population de s’y rendre, notamment en raison de nombreux enlèvements, dont « ».Les victimes incluent systématiquement des citoyens américains“.

La semaine dernière, les États-Unis et le Canada ont également recommandé que leur peuple en Haïti envisage de quitter un pays où des groupes armés étendent leur contrôle. Et cela provoque une grave pénurie de carburant.

Des groupes armés ont commis plus de 800 enlèvements contre rançon depuis le début de l’année, selon le Centre d’analyse et de recherche sur les droits humains basé à Port-au-Prince.

Application L’Express

Analyse de suivi et décryptage où que vous soyez

Téléchargez l'application

Téléchargez l’application

En avril, 10 personnes, dont deux confessions françaises, ont été kidnappées par le gang dans le même quartier pendant 20 jours.


avis

Chronique

Frédéric Filloux est chroniqueur à L'Express et rédacteur en chef de Monday Note.Frédéric Phillow

Tête d’étoile

Stéphane ValenskiStéphane Valenski

Chronique

Crédit : LAURA ACQUAVIVAChristoph Donner

Chronique

Robin Rivaton, essayiste, membre du Conseil d'évaluation scientifique de la Fondation pour l'innovation politique (Fondapole).Robin Rivaton