Huret : le maire condamné pour violences sur sa compagne


MoiJ’ai tout essayé pour tous. Un élu de l’Eure, inculpé de violences conjugales, a été condamné mardi 16 novembre à cinq mois de prison pour violences normales envers sa compagne.selon Paris-Normandie, révèle-t-elle l’information, il s’agirait du maire non étiqueté d’Epreville-pré-le-Neubourg. De plus, ces derniers auraient fourni quotidiennement de l’argent aux chroniqueurs judiciaires locaux pour empêcher la parution d’articles.

Malgré des actes de violence passés qui se sont soldés par des ITT de plus de huit jours pour les victimes, le tribunal d’Evreux n’a pas admis de condamnations sans réserve.Des sanctions n’auraient également pas été inscrites dans la section B2 de son casier judiciaire (réservée à l’administration). Paris-Normandie..

Violences psychologiques

En plus des violences physiques qui ont causé à la pétitionnaire une période d’ITT de 10 jours en février dernier, l’audience a révélé la violence psychologique qu’elle avait subie : « Il m’a tenu à l’écart », a-t-il déclaré. Echanges d’emails et de messages que les deux protagonistes ont eus.

Lire à nouveauViolences sexuelles : un appel à 285 femmes pour la politique #MeToo

Les personnes autour du couple, qu’elles soient proches ou collègues de travail, ont pu témoigner des procès des victimes. A l’audience, le juge de paix a également évoqué les relations entre conseillers municipaux et assistants de cette petite commune de Huret comme point de départ d’un nouvel épisode de violence.