IFP, Ices, Issep de Marion Maréchal : Comment Zemmour intègre les jeunes pousses hardlight

16e arrondissement de Paris lundi soir. Au 49 rue du Ranelagh, un grand nombre de jeunes se rassemblent dans l’enceinte de l’Institut déformation politique pour assister à un événement devenu régulier. Aux Lundis IFP, les élèves de l’école d’Alexander Pessie rencontrent des personnalités publiques, politiques ou intellectuelles bien connues du monde de droite. Jordan Valdera interviendra le 29 novembre. Au cours de la dernière décennie, l’IFP s’est imposé comme l’une des pépinières incontournables de Hardlight, formant des militants pour des bénéfices et les encourageant à passer par des parcours d’engagement politique, pas seulement des centres de formation. .. Dans ce couloir, rencontrez des jeunes de Républicains, de rassemblements nationaux ou de mouvements plus secrets. Mais ces dernières années, c’est surtout un chiffre qui a fait consensus. Celui d’Eric Zemmour.

En octobre 2020, bien avant la percée des sondages, Alexander Pessie nous expliquait la popularité sans précédent des polémiques à l’école. , Plutôt Zemmour ! Son nom revient toujours. Dans la quasi-totalité des équipes candidates, toutes ou presque sont passées par le banc de l’école. Le président de Génération Z, Stanislas Rigault, y a travaillé et dirige maintenant des cours de formation. Samuel Lafont, qui gère l’essentiel de la communication du candidat, fait partie des enseignants. L’ami porte-parole d’Eric Zemmour, Antoine Diaz, a assisté au séminaire. Garen Schnorkokian, essayiste conseiller, a reçu le « School Recruitment Award » en 2019.

« Les tendances en matière d’identité ont explosé en 2015 en raison d’attaques et de problèmes de migration. »

« L’IFP est un espace social pour les réseaux de droite, assure L’Editeur.Incorrect Jacques de Gillebon. On s’y rencontre, on discute et surtout on vit l’expérience du Pooling Network, sorte de laboratoire d’une « coalition de droits » très fantastique. Chacun lit Charles Mauras, Georges Bernanos, Guy Michelat et s’appuie sur un corpus idéaliste commun. Tout le monde a entendu l’histoire des polémiques. Candidature de Zemmour, les étudiants de l’IFP en rêvent depuis des années. Les anciens lui assurent que : “Aujourd’hui, l’IFP compte 40 partisans zémolistes pour deux LR ou un RN.” Dans son poste, Alexander Pessie a le privilège d’analyser les rapports de force au sein des droits des militants. Occuper un poste. Il retrace un virage idéologique au sein de ces réseaux il y a six ans : « Les identités actuelles ont explosé en 2015 en raison d’attaques et de problèmes de migration. Le réalisateur montre que son école a servi d’intermédiaire entre un jeune militant en particulier et l’équipe d’Eric Zemmour. , E? ric Zemmour a rapidement compris les pools que l’IFP pouvait configurer pour constituer une équipe.

Service limité. 2 mois pour 1 € sans engagement

Le directeur administratif de l’école Benoit Perrin était également présent le 6 avril dernier lors de la première rencontre sur le potentiel de candidature d’Eric Zemmour. Mais la galaxie au milieu de la lumière dure est au-delà de l’IFP seul. UNI, coalition de droite, est également un important lieu de recrutement. Sous ces couleurs, Samuel Lafont et Antoine Diaz ont défendu Zemmour lors de leur premier procès en janvier 2011. Vendée, université privée fondée en 1990 sous l’impulsion de Philippe de Villiers. Stanislas Rigaud y était étudiant. Fréquemment visité par deux membres du petit groupe “Les Vilains Fachos” (LVF), qui ont affirmé avoir assisté à l’inauguration du siège controversé, épinglé par des menaces d’assassinat contre diverses personnalités, dont Jean-Luc Mélenchon. a été établi.

“Ce que les journalistes ne mesurent pas, c’est un vivier impressionnant.”

De même, plusieurs sympathisants d’Eric Zemmour en région lyonnaise enseignent à l’ISSEP, école créée par Marion Maréchal. C’est le cas, mercredi 24 novembre, dans le cas d’Enark Vincent Woofer, qui supervise les activités de la Fundraising Association de l’ami d’Eric Zemmour ou de l’entrepreneur Jello Bernie, membre de la délégation Zemmour à Genève. Thibaut Monnier, le second de l’école, est chargé de construire le réseau Auvergne-Rhône-Alpes Zemur et est un collaborateur de Lucky Muller, jeune diplômé de la fondation. Michel Loussouarn, ancien militaire diplômé de l’Issep, fait également partie de la cellule chargée de construire le mouvement des futurs candidats. Marion Maréchal a poursuivi le séminaire de l’IFP en 2015 et alors qu’elle était membre. Un petit microcosme. Tous les habitués se connaissent, ils traînent tous. “C’est un vivier impressionnant que les journalistes ne mesurent pas et garantit les proches de l’équipe de campagne. Lors de la percée de Zemmour, ils ont annoncé de nouveaux chiffres pour des médias étranges, mais nous nous connaissons. augmenter.”

Le 18 de chaque mois, il est de coutume de rencontrer les membres de ces différents cercles dans un café parisien pour discuter autour d’un verre des différentes idéologies et de la possibilité de réaliser des projets communs. Cette micro entreprise est active depuis plusieurs années et n’a qu’un seul but : gagner la « bataille des idées ». La victoire dans l’arène politique s’emploie à faire passer une victoire culturelle et à former une nouvelle génération d’hommes politiques à travers l’IFP ou l’ISSEP. Et les réseaux sociaux jouent un rôle important dans cette bataille. « Nous gagnons la bataille de l’identité, garant Stanislas Rigaud. Parce que nos militants sont de plus en plus débridés. Grâce aux réseaux sociaux, ils comprennent qu’ils ne sont pas seuls. Cela leur permet de passer à des engagements concrets.

Application L’Express

Analyse de suivi et décryptage où que vous soyez

Téléchargez l'application

Téléchargez l’application

Pour les Zemmoreists, le traité sur les droits conclu en septembre 2019 était un test. Et si le succès était au rendez-vous, ils l’attribuent avant tout au travail de fond effectué par ces incubateurs, l’ISSEP et l’IFP. Eric Zemmour n’était finalement que l’union de ces réseaux clandestins à la recherche d’un porte-drapeau. Clairement à propos de l’échec potentiel de leur nouveau chevalier, le meilleur ami de l’équipe de campagne sourit. “Même vaincu, la dynamique de Zemmour va nous permettre de dévoiler l’idéologie qui va se construire les prochaines années.” Et pour Identity Nursery, c’est déjà un succès.


avis

Chronique

Christoph Donner.Christoph Donner

Chronique

Nicolas Buzou (P. CHAGNON / COCKTAIL SANTÉ)Nicolas Buzo

Journal libéral

Neuilly-sur-Seine, France, 18 novembre 2021, portrait de l'homme politique français Alain Madran. Il a servi trois ministres entre 1986 et 1995 et s'est présenté sous l'étiquette de démocratie libérale aux élections présidentielles de 2002.Alain Madelin

Chronique

Frédéric Filloux est chroniqueur à L'Express et rédacteur en chef de Monday Note.Frédéric Phillow