Immigrés clandestins : selon Dalmanin, l’accord Tuke est “incontestable” et nécessite un accord UE/Royaume-Uni

Accord entre l’Union européenne (UE) et le Royaume-Uni” car “Il ne peut s’agir d’un simple accord de retour des immigrés sur le territoireLes Français ont catégoriquement rejeté la proposition du Premier ministre britannique Boris Johnson, a déclaré Dermanin.

Il s’est exprimé en conférence de presse à l’issue de la matinée du Conseil de sécurité intérieure et de défense, présidé par le chef de l’Etat Emmanuel Macron, et s’est consacré à la lutte contre les immigrés clandestins traversant le détroit.

“”Ce que nous voulons“, Il a insisté.”C’est un accord équilibré qui apporte une vraie solution, y compris aux problèmes de la France et de l’Europe (…) Nous ne voulons pas d’un accord à sens unique“.

Service limité. 2 mois pour 1 € sans engagement

Gérald Darmanin a annoncé mardi que le Premier ministre Jean Castex enverrait une lettre à son homologue Boris Johnson, lui proposant de travailler sur l’accord.

“”Il s’agit d’un accord qui réglemente le travail entre le Royaume-Uni et les pays frontaliers dans le cadre des immigrés qui n’ont pas été négociés lors du Brexit.», a souligné le ministre.

M. Dermanin a également ditquestion« L’accord Tuke (2004), qui place la frontière britannique du côté français, comme le suggèrent certains opposants, rappelle que ce texte ne concerne que les immigrés légitimes. ..

En outre, il a mis en garde les Britanniques contre les tentatives de libérer les migrants arrivant sur leurs côtes dans la mer.Ligne rouge inacceptable“.”N’acceptez jamais les pratiques de refoulement en mer“, a-t-il garanti, parce que”Le Royaume-Uni n’échappe pas au droit international“.

Tôt lundi matin, Gerald Dharmanin a déclaré au Royaume-UniAccès légal aux immigrés“Et prend”Sa responsabilité“.

“”Que faites-vous avec l’anglais?Et ils changent la loi, mais ils sont responsables« Il a lancé BFM/RMC et rappelé que chaque année environ 150 000 personnes en France et 30 000 au Royaume-Uni sont enregistrées pour l’asile.

Le ministre a souligné la nécessité de lutter contre les passeurs et a annoncé un doublement des effectifs du bureau central dédiés à la lutte contre les immigrés clandestins.

Application L’Express

Analyse de suivi et décryptage où que vous soyez

Téléchargez l'application

Téléchargez l’application

Il a dit mardiSlovénie“Et le vendredi”Pologne“Nous discuterons de cette question dans le cadre de la préparation du Conseil des ministres européens de l’Intérieur du 9 décembre.


avis

Chronique

Robin Rivaton, essayiste, membre du Conseil d'évaluation scientifique de la Fondation pour l'innovation politique (Fondapole).Robin Rivaton

Future conférence

En trois jours, intellectuels, décideurs publics et privés et ambassadeurs exploreront l'avenir de la jeunesse, de l'écologie, de l'énergie, des systèmes de santé, de l'Europe, de notre économie…Nicolas Buzo

Chronique

L'admission de Joséphine Baker au Panthéon parle beaucoup d'elle-même, de ce qu'elle était, de ce qu'elle a pu accomplir, et peut-être plus encore du pays où elle a décidé de vivre et de la bataille. C'est : la France, écrit notre chroniqueur Sylvain Fort (Photo Ludovic MARIN / AFP)Sylvain Fall

Chronique

"Le dilemme de la langue, ses changements dans la vie communautaire, ne permettent pas des solutions faciles"Jugez la philosophe Mary Lynn Rajsku.Marilyn Maeso