Incident de la PPDA : vers une nouvelle enquête sur les viols

L’écrivain et journaliste Florence Porcel, 38 ans, accuse une ancienne animatrice vedette du journal télévisé de TF1 d’avoir eu des relations sexuelles en 2004 et une pipe en 2009.

Sa première plainte contre PPDA, qui a démenti ces accusations, a été déposée en février et a été déposée par le parquet de Nanterre fin juin.Preuves insuffisantes“.

Après avoir été classés sans suite par un parquet, les plaignants peuvent se constituer partie civile pour faire réexaminer les faits prétendument déférés au juge.

Service limité. 2 mois pour 1 € sans engagement

La nouvelle plainte de M. Porcel, déposée récemment à Nanterre à la suite d’informations françaises confirmées par le parquet à l’AFP, permet donc la nomination quasi automatique d’inspecteurs, sous réserve du versement d’acomptes. Un événement de condamnation abusive.

L’avocat de M. Prussel, qui a été contacté, a déclaré ne pas vouloir commenter. Également avocate du PPDA, Jacqueline Lafon.

-“”Preuves insuffisantes“-

L’affaire PPDA a éclaté en février et la première plainte de Florence Porcel a été déposée. Ensuite, une enquête préliminaire de quatre mois a été menée par le parquet de Nanterre.

Au total, 23 femmes ont témoigné, dont neuf ont choisi de porter plainte pour viol, agression sexuelle ou harcèlement sexuel. La plupart des accusations étaient limitées dans le temps et, par conséquent, l’enquête a été close sans autre mesure.

Cependant, les faits proposés par Mme Prussel n’avaient pas de limite de temps. Elles sont”Preuves insuffisantes“.

De son côté, Patrick Poirvruderber rejette toutes les accusations. Bonjour”Rechercher une mauvaise publicité“En portant plainte au nom de son lanceur d’alerte contre Florence Prussel, qui a écrit un livre fictif basé sur sa version des faits, notamment pour des accusations sournoises.

Cependant, sa plainte pour accusations sournoises a été rejetée par le parquet de Nanterre.Aucune preuve d’intention de nuire« De Mme Prussel.

Patrick Poivre d’Arvor a également mis en cause l’anonymat de certains lanceurs d’alerte et l’a évoqué dans l’émission Quotidien diffusée en mars.Un petit bisou dans le cou, parfois un petit compliment, parfois du charme ou de la tentation“.

Application L’Express

Analyse de suivi et décryptage où que vous soyez

Téléchargez l'application

Téléchargez l’application

En novembre, huit femmes ont parlé d’une version de ce qui s’est passé lors de la libération quotidienne, dont sept ont été découvertes. Ils ont également lancé l’association #MeTooMedias pour briser les règles sanglantes des médias français.


avis

Chronique

Pierre Assouline, journaliste, écrivain, membre de l'Académie Goncourt, et chroniqueur de L'Express.Pierre Athrine

Chronique

Rapide! Rapide! Il faut blâmer, justifier, exiger encore une autre loi, imposer au nom du bien et critiquer Abnus Charmani.Abnoussé Shalmani

Chronique

Christoph Donner.Christoph Donner

Chronique

Nicolas Buzou (P. CHAGNON / COCKTAIL SANTÉ)Nicolas Buzo