Insécurité alimentaire : les plans de sauvetage catholiques sonnent


En En 2020, “entre 5 et 7 millions de personnes” dépendaient de l’aide alimentaire, rapport annuel sur la situation de la pauvreté en France, publié jeudi 18 novembre, sur la base des données du Secrétariat à la cohésion sociale.Rapporté par le Secours catholique dans l’ouvrage . (DGCS).

Le niveau de vie médian des personnes soutenues par le Secours Catholique cette année est de 537 euros, soit 6 euros de moins que l’an dernier et sous le seuil de pauvreté de 1 063 euros fixé en 2018. L’aide alimentaire est la première demande exprimée par les ménages soutenus par le Secours catholique après le besoin d’écouter.

“C’est une humiliation que notre pays donne à près de 10 % de la population”, a déclaré Véronique Devise, présidente de l’association. Pour faire face aux urgences alimentaires des bénéficiaires les plus défavorisés, le Secours Catholique a distribué 5 millions d’euros avec le soutien de l’État sous forme de chèque-service pouvant aller jusqu’à 50 € en 2020.

Un couple d’enfants et une mère célibataire est le profil le plus représentatif

Grâce à cette solution, 67 000 ménages peuvent désormais acheter une sélection de produits alimentaires et d’hygiène. “Je suis très reconnaissante aux bénéficiaires d’avoir choisi quoi mettre dans le panier”, a expliqué Amélie Prou, directrice de l’épicerie solidaire d’Antony Maptite echoppe, avec l’aide de Setours Catholique en bas.

Dans un rapport annuel synthétisant les données 2020, le Secours Catholique a mené une enquête auprès de 1 088 ménages bénéficiant d’une aide alimentaire d’urgence sous forme de titres-services. Les couples avec enfants (37,7 %) et les mères célibataires (31,7 %) sont les profils les plus typiques. Vingt-sept pour cent des personnes interrogées déclarent ne pas manger plus d’une journée.

Lire à nouveauLa fiscalité de Macron défavorise les 5% les plus pauvres

“On ne peut pas se mettre à la place d’une mère qui vole de la nourriture pour ses enfants”, s’inquiète Amélie Prou. “La vie monte de plus en plus haut. Ici, j’ai vraiment trouvé mon bonheur”, a expliqué à l’AFP l’adhérente et bénéficiaire Sophia*. Les 61 300 bénévoles du Secours Catholique ont aidé près de 777 000 personnes en 2020, contre 1,39 million en 2019. Le nombre de bénéficiaires a diminué en raison des contraintes d’organisation rencontrées par l’association lors des deux détentions en 2020.

* Le nom peut être modifié à la demande des intéressés.