Internet, presse, droits voisins : une mise en œuvre pas à pas

Quels sont les droits liés au droit d’auteur en matière numérique ?

Ces droits voisins sont un nouvel élément de la propriété intellectuelle et ont été introduits sur les plateformes numériques après de longues négociations sur les réformes européennes du droit d’auteur en 2019.

La directive européenne renforce la position de négociation entre créateurs et ayants droit (compositeurs, artistes, etc.) sur des plateformes telles que YouTube (Google) qui utilisent des contenus. Des droits liés au droit d’auteur sont également créés lorsque des articles et des photos d’éditeurs ou de télécommunications sont reproduits par des agrégateurs tels que Google News ou des réseaux sociaux tels que Facebook.

Service limité. 2 mois pour 1 € sans engagement

Des droits voisins sont désormais dans la presse pour Jean-Marie Cavada, président d’un nouvel organisme de gestion collective qui doit négocier pour le compte de plusieurs médias avec des plateformes (Google, Facebook, et même Microsoft ou Twitter).Cela constitue un financement de long terme. méthode pour. .. “”L’idée que les médias qui fournissent du contenu et dépensent de l’argent pour le produire ne doit plus éviter l’idée qu’ils doivent recevoir une juste récompense d’une plateforme numérique qui emprunte le contenu et fait beaucoup d’argent.C’est exact“Il a dit au Point.

Comment sont-ils calculés ?

Pendant longtemps, la plateforme a su rediriger le trafic vers des journaux qui génèrent des revenus publicitaires.Récompense“assez.

Google, acteur dominant de la recherche en ligne, a depuis quelque temps laissé le choix entre transférer gratuitement les droits voisins aux éditeurs ou les déréférencer des pages d’actualités.

Cependant, les autorités de la concurrence ont considéré ces conditions de négociation comme une évasion de la loi. d’après elle, “La rémunération due pour les droits voisins de reproduction et de transmission des publications numériques, qu’elles soient directes ou indirectes, est assise sur les revenus de tous types d’exploitation, sinon forfaitairement.“, comme dans le cas de l’accord entre Google et l’AFP.

Où sont les différents pays d’Europe ?

Au 7 juin 2021, chaque pays devait remplacer les dispositions européennes par le droit national. L’Allemagne, la Croatie, l’Espagne, la Hongrie, Malte et les Pays-Bas ont été complètement remplacés. Des transpositions partielles ont eu lieu dans d’autres pays. C’est le cas non seulement au Danemark, en Lituanie et en République tchèque, mais aussi en France (un pays à très forte transposition).

“”Bruxelles a lancé un appel de commande à 22 pays qui n’ont pas complètement ou correctement transposé la réglementation européenne.», souligne Clara Payan, collaboratrice de Derriennic associés.

Plus tard jeudi après-midi, Google a également annoncé dans un article de blog qu’il avait signé un accord de droit d’auteur avec plusieurs médias allemands, dont Spiegel, Die Zeit et Handelsblatt. Ceux-ci n’ont pas pu être commentés dans l’immédiat.

Et en France ?

La France a transposé cette partie.Droits voisins« En juillet 2019, la Directive 2019 très vite.

Après avoir été réticents, Google et Facebook ont ​​commencé à négocier des accords avec des journaux individuellement ou avec des organisations représentant des journaux telles que l’Union générale des éditeurs d’informations (APIG) et l’Union des journaux (SEPM). ..

Les discussions avec ces deux associations sont toujours en cours.

Début octobre, lors de la réunion Médiasen Seine, le secrétaire du Monde Louis Dreyfus a confirmé la signature du contrat avec Google et Facebook. Le journal dit “Premier flux de fonds“, Il expliqua.

Ni Le Monde ni l’AFP n’indiquent combien Google va payer.

Selon l’avocat de la société FTPA Fabrice Lorvo, il s’agit de “Bon départ“Google savait qu’il faudrait payer pour afficher ce contenu, alors il souligne qu’il ne pourrait pas revenir en arrière.

Application L’Express

Analyse de suivi et décryptage où que vous soyez

Téléchargez l'application

Téléchargez l’application

bur-jub-vac-lby / ico / LyS


avis

Chronique

Robin Rivaton, essayiste, membre du Conseil d'évaluation scientifique de la Fondation pour l'innovation politique (Fondapole).Robin Rivaton

Journal libéral

"Si ce n'est pas faux quand de nombreux économistes prestigieux viennent dire que c'est le bon moment pour emprunter aujourd'hui, ils s'expliquent pour la mauvaise raison."Considérez Alan Madran.Alain Madelin

Chronique

"Au contraire, la diabolisation n'a pas retardé la montée continue des voix du Rassemblement national, devenu le Rassemblement national."Cela me rappelle Abnousse Shalmani.Abnoussé Shalmani

Chronique

Nicolas Buzou (P. CHAGNON / COCKTAIL SANTÉ)Nicolas Buzo