“Je n’ai jamais entendu un hymne sonner aussi fort” : le Stade de France a mené les bleus à un exploit

Le Stade de France a sélectionné avec succès le match pour mettre en valeur les nouveaux feux bleu, blanc et rouge. Le XV de France brille de 1000 feux dans cette enceinte aux feux refaits à neuf, apportant à 79 041 spectateurs le plus grand succès historique de l’histoire des Bleus contre les All Blacks. Non seulement la victoire des joueurs de Fabien Galthié est due à leur talent et leur courage de se battre, mais de l’avis de tous les habitués du Stade de France, celle-ci n’a jamais été aussi fondue. Ce samedi soir.

« Dès le début du terrain, on était plongé dans l’ambiance. Après le match, on a admis le capitaine Antoine Dupont. Je n’avais jamais entendu un hymne aussi fort dans ce stade. Le public derrière nous, ça nous a aidé à croire en nous. veulent être Français plus que Néo-Zélandais ce soir ! » L’arrière Melvyn Jaminet est d’accord : « Tout le monde l’était à 200%. Avec ce stade plein, cette ambiance incroyable, vous ne pouvez participer au jeu que lorsque vous entrez dans un tel stade. Cela nous a fait du bien.” Un début de match de blues tonitruant est aussi à mettre au crédit du grand public.

Les All Blacks, qui ont perdu après le match, l’ont immédiatement admis sans qu’on le leur demande. “Je ne l’avais jamais vu. C’était un environnement très particulier et il y avait beaucoup de bruit”, souffle l’entraîneur néo-zélandais Ian Foster. « C’était vraiment très bruyant, assure son capitaine Sam Whitelock. Il faut apprendre à jouer dans une telle ambiance extérieure. La foule favorise la France. , Ils les ont emportés.

Après avoir fait toutes les présentations sur les strass et paillettes du Trophée de la Coupe du Monde avant le match, ce Marsei Aze a été chanté à pleins poumons par 80 000 personnes, faisant d’abord vibrer les masses lors de la première percée de Ntamack ou de Jaminet… Le match a commencé et les spectateurs ont gagné les All Blacks, qui ont un peu perdu en première mi-temps, et n’ont jamais cessé de parler.

Ces encouragements ont également été importants lorsque le XV de France n’a pas bien passé en début de seconde période lorsque les All Blacks sont revenus à 2 points avec l’aval du joueur. « Nous avons entendu dire qu’ils nous soutiennent non seulement dans nos moments forts, mais aussi dans nos moments faibles », explique Jonathan Danti. J’avais besoin de ça. Il nous a apporté de nombreux avantages. Plus que cela, après une pandémie où nous avons vécu de nombreux matchs en salle fermée. Bruce n’a pas manqué de remercier la foule applaudissements J’étais enthousiasmé par le dernier coup de sifflet.

Cette première réunion est un match de très haut niveau et est fortement promise avant le Tournoi des Six Nations 2022, où Bruce joue trois fois à domicile (Italie, Irlande et Angleterre fin le 19 mars). A faire). Et lors de la prochaine Coupe du monde ici à Sandoni, les mêmes All Blacks seront choqués le 8 septembre 2023. Le grand public a fait une promesse.