Jean-Pierre Pernot s’en va… “Danse avec les stars”


N.-É.Un outil ou un vrai challenge ?Dans une interview avec Parisien, Jean-Pierre Pernaut, qui lutte actuellement contre un cancer du poumon, a déjà réservé d’ici un an sur la piste du Concours de Danse de TF1. « Je vais continuer mon magazine à LCI, explique-t-il.Et l’année prochaine Danse avec les stars » Il lance en riant et prouve que son moral reste élevé.

Après tout, pourquoi ? A 72 ans, il n’est pas le plus âgé des participants. J’ai vu Mars Mercadier tourner en rond devant le spectateur de plus de 80 ans… et sa participation est une sacrée revanche de la maladie et peut être vue comme une opportunité de sensibilisation. Paiement de cette redevance au grand public sur les méfaits du tabac, et pourquoi pas, à des groupes de lutte contre le cancer. Jean-Pierre Pernaut est convaincu que les patients doivent communiquer pour changer le regard des autres. “Ce n’est pas une maladie honteuse”, explique-t-il. Parisien.. En parler quand on est un peu infâme peut aider les gens qui sont un peu perdus dans ce mot horrifiant…”

verdict de janvier

Son éventuelle participation reste Danse avec les stars Cela semble peu probable, ou du moins compliqué, pour le moins. Le spectacle demande une bonne condition physique et un entraînement important. Cela suppose que les journalistes soient de retour en pleine forme d’ici un an. Son épouse, Natalie Mercy, a révélé qu’elle avait déjà perdu la moitié de ses poumons en chirurgie l’été dernier et que son deuxième poumon était également touché. Le journaliste a reçu une séance de radiothérapie pour brûler la tumeur, mais s’est rendu compte qu’il était encore “dans la soupe” et pour savoir s’il était soigné par un médecin en janvier de l’année prochaine. En attente d’un vote… La maladie a subventionné ou qu’un autre traitement doit être commencé. Je ne sais pas. “”

Lire à nouveauJean-Pierre Pernaut, grande interview

Mais Pernaut compte sur sa bonne étoile, le soutien de ses proches, et surtout, le moral de son acier. « Il faut pouvoir se dire : on va se battre, et le moral joue un rôle dans 40 % de reprise », explique l’ancien présentateur du quotidien de 13 heures. On croise les doigts et on se penche pour se battre. Ce n’est pas le plus simple des poumons, mais je fais confiance au docteur. “”

En attendant, cette suractivité ne va pas tourner à la maison. Il continue de travailler à LCI, gérant la plateforme numérique JPP TV et préparant le quatrième numéro du magazine. Au centre de la zone, Et je veux recréer le sujet Super reportage L’année prochaine… “Alors, je vais suivre la tournée de ma femme dans une pièce de théâtre. Oncle Joker, Parce que j’aime l’ambiance du théâtre. Bref, l’agenda est plus que parfait.