JO 2024 : discute de la reprise des travaux à la piscine d’Oberville vendredi

« Le correctif a été publié très rapidement, ce qui montre que le problème des délais est un très gros problème », explique Viviane. Le jardinier fait partie des requérants qui ont attaqué le premier document d’urbanisme sur la construction du centre aquatique d’Aubervilliers et obtenu une suspension des travaux le 20 septembre. Les demandeurs s’opposent à la destruction d’une ferme municipale de 4 000 m2 résultant de la construction de cette installation.

Pour fonctionner comme un bassin d’entraînement pour les nageurs dans le cadre de la compétition, il est nécessaire de prévoir un bassin à Aubervilliers avant les JO 2024. Vous devez être en mesure de terminer les travaux à temps pour le rendez-vous olympique.

Une audience tenue au tribunal administratif de Paris ce mercredi a porté précisément sur les propositions d’opposition faites par la ville d’Aubervilliers de reprendre les travaux pour assurer la maîtrise d’ouvrage. Le projet coûte 33,6 millions d’euros, dont 10 millions d’euros sont financés par Solideo, une société de livraison d’œuvres olympiques. Mais ce mercredi, la Mairie n’a pas voulu parler ni discuter des modifications apportées au dossier…

Les salles de fitness sont moins agréables que les restaurants

Cependant, l’adversaire ne manquait pas de discussion. A l’audience, ils se sont opposés à l’idée d’aménager une salle de fitness et de musculation dans le centre de voyage, un “espace de remise en forme et de bien-être”. Cette activité, qui semble remplacer le restaurant initialement prévu, reste « commerciale » aux yeux du plaignant. Ainsi, concernant les dispositions d’urbanisme (PLUI) entre collectivités locales, il n’y a pas encore de prise de position sur place. Au contraire, selon un avocat de la ville d’Aubervilliers, cet espace est “nécessaire” pour former des athlètes dans le cadre des Jeux Olympiques.

“La discussion s’est recentrée sur la notion de nécessité et sur la nécessité ou non d’une salle de fitness pour faire fonctionner une piscine”, est-il venu soutenir ses pairs lors d’une audition et a finalement fait preuve d’un certain optimisme. La jardinière, Dolores, précisera l’audition. Le délibéré se tiendra ce vendredi devant le tribunal administratif de Paris.

Après la suspension des travaux ordonnée le 20 septembre, la ville d’Aubervilliers s’est engagée dans une démarche de normalisation obligatoire, à commencer par la convocation du conseil municipal extraordinaire le 30 septembre, avec un montant de projet de 30 à 45 millions d’euros. l’euro. La maire (UDI) Karine Franclet peut demander l’agrément administratif sans rencontrer le conseil. Points spécifiquement soulevés pour justifier l’attaque contre le premier permis de construire.