Karaté : Steven Da Costa décroche le double JO-World

Quel 2021 pour Steven Da Costa ! Après son sacre aux JO de Tokyo cet été, le karatéka tricolore a décroché une médaille d’or au monde dans la catégorie des -67 kg et a remporté un doublé spectaculaire. Mursois, 24 ans, qui s’est opposé à la finale face au Macédonien Emil Pavlov, a hésité à se départir du champion d’Europe qui a remporté la couronne adverse dans la catégorie inférieure (-60 kg) en 2014 et 2018. C’était le cas. Cette victoire permet aux Français de conserver la couronne mondiale qu’ils portaient depuis trois ans.

Le duel ne dure que 3 minutes, mais le duel commence par une longue ronde d’observation, et 80 secondes plus tard les deux protagonistes sont pénalisés. Par conséquent, Steven Da Costa a résolu le problème à lui tout seul en effectuant trois attaques une minute plus tard. Son waza-ari (coup de pied) et l’un des deux (coup de poing) ont marqué respectivement 2 et 3 points. Grâce à cette confortable avance de 8 points, l’arbitre a terminé le match avec 52 secondes à jouer.

Steven Da Costa, le porte-drapeau de la délégation française à la cérémonie de clôture des JO de Tokyo cet été, continue de dominer sa catégorie avec deux titres européens à son palmarès en 2016 et 2019. Je le suis. Il a fortement défendu l’existence du karaté aux Jeux de Paris 2024. Cette discipline a participé au programme olympique lors des Jeux olympiques japonais.

Deux médailles de bronze tricolores le matin

Plus tôt dans la journée, les Français ont eu l’occasion d’empocher quatre médailles de bronze à Dubaï. Alize Aguié, qui a battu la Canadienne Melissa Bratic (2-1), a pu monter sur le podium des -68 kg avec cette première médaille mondiale depuis le titre de 2014. Le frère jumeau de Stephen, Jessie Dacosta, qui en a remporté quatre, a également atteint son objectif. 2 affrontera le Croate Ivan Kuvesic, champion du monde en titre dans la catégorie des -84 kg.

Enzo Berton a perdu contre le Russe Iurik Oganissian, le dernier médaillé mondial de bronze, à -60kg. Idem pour l’équipe de France masculine qui a perdu contre la Turquie et a terminé cinquième.