Khan-Paris FC : “On n’est pas bêtes que les autres joueurs, donc on a revu notre copie”, explique Thierry Laurey.

7 points sur 9 et la berline qualificative pour la Coupe de France ont été remportés en réduisant le nombre d’équipes. Le Paris FC a relevé son niveau pendant un mois après avoir plongé en septembre. Les clubs parisiens continuent de tendre une embuscade aux cinq premiers, à la hauteur de leurs ambitions. “On a eu un creux qui nous a vraiment fait mal. On a repris le fil de l’histoire, et on espère pouvoir continuer à avancer”, souligne Thierry Laurie. Les anciens entraîneurs strasbourgeois sont devenus pragmatiques lorsqu’il a déclaré en août que “nous nous ennuierions si nous ne jouions pas le jeu”. Il a construit une équipe beaucoup plus défensive et n’était pas beaucoup plus agressivement flashy.

Au niveau comptable, la recette fonctionne. « L’automne et l’hiver sont les périodes qu’il faut gérer, explique-t-il. Le premier match était amusant, et après c’était très amusant, mais les résultats n’ont pas duré. Alors on s’est dit qu’il fallait revoir un peu notre copie, car nous sommes moins gênants que les autres. Nous n’avons pas formé une équipe technique, mais nous étions forts mentalement et physiquement. Il y a quelques améliorations dans les performances et l’humeur. Je pense que nous sommes plus réguliers. Évidemment, il y a peu d’opportunités. Mais nous sommes plus réguliers et plus homogènes, ce qui nous permet de gagner des points et de nous qualifier pour la Coupe de France. “

Devant Orelsan

Avant les vacances d’hiver, le Paris FC affrontera quatre adversaires de la seconde moitié de tableau : Khan (12e), Bastia (18e), Valenciennes (17e), Amiens (19e). Perdu en Coupe de France par le N3n Dinan Lehon (1-1, 4-1 tabs), coincé par une spirale négative en Ligue 2 (victoire lors des 12 derniers matchs), Khan fin août en quête de succès à Ornano Was frappé par une petite crise. Mais du côté du Paris FC, on se méfie de sa rébellion. « J’ai tout de suite pensé à nous quand je les ai vus éliminés en Coupe de France, avoue Laurie. Après qu’ils aient joué en coupe, je les ai joués. Tu aurais aimé le faire. le N3, mais ça a du sens. Je suis sûr qu’ils peuvent faire une séquence à un moment donné. Ils ont besoin d’un match instantané, et j’espère que ce n’est pas nous. Ils ont encore de très bons équipements et des entraîneurs et des joueurs expérimentés sont dans des matchs de haut niveau Certains ont été expérimentés et ont évolué récemment en L1. Au niveau offensif, ils connaissent bien Dakosta et Chahiri à Strasbourg.”

Raleigh intègre Alamami Gory, le propriétaire de la Coupe de France. Il s’est remis d’une luxation de l’épaule et a signé pour son premier match contre le PFC le 18 septembre à Sochaux. « Pour moi du Havre, ce serait un vrai derby, sourit Golly. De très jeune à professionnel, le match contre Khan a toujours été un peu une guerre. Chaque fois que je joue contre eux, j’ai un peu de haine. Malgré leur mauvaise passe, cela reste une grosse équipe et il ne faut pas la sous-estimer. « Du côté de Khan, le meilleur buteur du PFC de la saison dernière (9 buts) Ali Abdi manque des retrouvailles avec son ancien coéquipier. Tunisie International a été suspendu. Au lendemain de la sortie du nouvel album, il est de Khan. Le chanteur Orelsan sera présent. le stade d’Ornano pour une séance de dédicaces.En date de vendredi, 10 000 billets pour le match avaient été vendus.

Feuille de match

Kahn-Paris FC, Samedi (19h), stade d’Ornano. Arbitre : M. Boranger.

Kahn : Riu-Cise, Rivières, Huda, Vandermersh-Deminge, Waja, Revenant-Chahiri, Mendi, Nuno da Costa. Entrée : Usine.

Paris FC : Demarconay-Bernauer, Cergi, Kanté (cap.), Hanin-Sibby, Nom, Diaquite-Lopez, Caddy, Guilavogui. Contact : Filipovic, Hadjam, Camara, Demoncy, Laura, Gory, Alfarela. Entrée : Raleigh.

absence: Bamba (récupération), Companyni, Arab, Mandouki, Ndiae (blessé), Diaby Fadiga, Tattebin (sélection).