L1 : Après un match spectaculaire, lentilles et colère se neutralisent (2-2)

La gifle à Brest (4-0) dimanche dernier a été en partie effacée par Reims. En effet, les hommes de Frank Hayes ont fait match nul face à Angers (2-2) ce vendredi soir lors du premier match de la 15e journée de L1. Au terme d’un match spectaculaire, Lens (4e) et Angers (6e) s’installent en haut du tableau.

Choses dont il faut se rappeler

Après une ronde d’observation de 20 minutes, les deux équipes feront preuve d’audace. Angers a d’abord été dangereux sur une frappe de Frusini (20e) à la même hauteur que la lucarne, mais s’est remis de Boufal après un bon service de Cho (23e). Reims répliquait d’une chevauchée de Ganago (24e) et d’une frappe de Kakuta sur le petit filet de Petkovic (25e). C’est finalement le SCO (0-1, 43 journées) qui ouvre le score à l’issue du premier acte du plongeon de Boufal après que la manche ait eu lieu.

Les gens du nord réagissent en inversant le score dans les 7 minutes qui suivent immédiatement leur retour des vestiaires. Après le service de Haidara (1-1, 48′), Cacta intrigue Petkovic en parfait équilibre d’une demi-volée du gauche. Dans la foulée, Francovsky se concentre sur le premier poteau et Sotoka coupe la bonne trajectoire (2-1, 55). Pas déçu du tout, Angers plafonne sur le corner que Thomas (2-2, 71e) s’arrache de la tête. Dans la dernière seconde du match, Seko Fofana s’est approché de la victoire de l’équipe, mais Petkovic a effectué un arrêt décisif.

Meilleur joueur : Florian Sotoka

L’attaquant de Lance était au départ un malheureux héros de la conférence. Sa passe, interceptée par Ounahi au milieu du terrain, a valu le premier but d’Anjou avant la pause. Pourtant, l’ancien attaquant grenoblois a récupéré après une pause, inscrivant un deuxième but d’une belle reprise après Milli-service de Francowski. Il aurait même pu remporter un doublé et un break, mais sa tête était aussi haute que le poteau de Petkovic (69e). Il a laissé sa place à Corentin Jean 10 minutes après la fin. Quasiment silencieux (une seule passe décisive) depuis le grand match de Marseille fin septembre (deux buts et passes décisives), les Narbonnais se sont illustrés en profitant de l’absence d’Arnaud Karimend (interruption)….

Numéro 5

Angers est le champion du tirage au sort de la saison et a enregistré son sixième nul en huit matchs. Les subordonnés de Baticle ont regagné des parts de points pour Lille (1-1), Saint-Etienne (2-2), Troyes (1-1), Brest (1-1) et Bordeaux (1-1). Ils ont gagné Strasbourg (0-2) et n’ont perdu qu’une seule fois contre le PSG (2-1) au Parc des Princes.

réaction

Prime Video Florian Sotoca (Lens) : “Les résultats sont mitigés après notre première mi-temps moyenne. La deuxième mi-temps est bien meilleure. Menez 2-1 et marquez des buts stupides sur coups de pied arrêtés. I. Nous avons affronté une grande équipe d’Angers. Le score est ok. Nous ne savions pas comment fixer le troisième but de la pause. Nous gardons la réaction. Ce que nous n’avons pas gagné, c’est C’est dommage, mais c’est bien que nous n’ayons pas perdu. “”

Romain Thomas (Angers) de Prime Video : « On est trop motivés ici. C’est dommage qu’on ne soit pas 1-0 depuis longtemps. On n’a pas baissé les bras. On travaille bien et on est récompensé. Leurs attaquants nous ont courus C’est un tirage équitable tout au long du jeu. “”