L1 : le Paris Saint-Germain et Messi fournissent l’essentiel pour Nantes

C’est finalement le premier objectif du “championnat”.Leo“(87e), la frappe exacte après l’action en solo.

Les Argentins avaient déjà inscrit un but 2-1 et Dennis Appiah voulait marquer contre le camp et détourner la passe de l’Argentine à Kylian Mbappe (81e).

Ces deux actions rassurent grandement le PSG et “Canari« Après un déficit avec le gardien costaricien (65e), Randal Kolo Muani (76e) a rattrapé le match nul en deux temps.

Service limité. 2 mois pour 1 € sans engagement

Navas, venu voir Ludovic Blas, qui venait de s’échapper de l’entraîneur de Thilo Kehrer, a touché la poitrine de Nantes au numéro 10.

Kylian Mbappe a idéalement débuté le match parisien en détournant la frappe de Leandro Paredes (2e).

Paris le fait grâce à des joueurs talentueux, fêtant les 30 ans du tour d’Auteuil, fêtés avec un gros renfort de fumée, et surtout un déplacement important à Manchester City en Ligue des champions mercredi.Je suis prêt.

-MNM a travaillé-

Il a aussi effacé le triste souvenir de sa défaite contre Nantes au Parc des Princes en mars dernier (2-1). Ce fut probablement le pire match de l’ère Mauricio Pochettino.

Pour compléter l’exercice pré-citoyen, le PSG a joué deux mi-temps complètement opposés. L’un est de compliquer le trio offensif, l’autre est de travailler la défense après avoir exclu le gardien, et les inconvénients.

En effet, la liaison MNM Messi-Neymar-Mbappe est en route dans ce match.

Les trois dirent : “Ney“Pour Messi. Mais Alban Lafont a fait un bel arrêt,Purga« A son habituel geste frustré : passer sa main derrière sa nuque (18e).

Mbappe a également tenté de marquer le premier but de Leo après une chute à 100 à l’heure, mais la porte jaune s’est refermée (24e).

Le gardien nantais Alban Lafont s’est arrêté après un face à face avec Marco Verratti (38e) sur une frappe d’un Brésilien (29e) et a inscrit un nouveau but sur une frappe de Messi. but.

Le retour du Master italien a apporté de nombreux bénéfices au match à Paris après une absence d’un mois en raison d’une blessure à la hanche.

Verratti, également associé à Leandro Paredes, également revenu de blessure, a apporté une contribution significative au PSG en remettant le brassard de capitaine à l’entrée de Mbappe (75e).

-Apprenez Verratti et Paredes-

La maîtrise technique des deux milieux de terrain a permis au trio avant de se concentrer sur leurs complices sans chercher un ballon très haut, par exemple Neymar à Bordeaux la veille.

Au retour des vestiaires, les Canaries sont sorties de la cage et ont menacé Paris, surtout après le rouge provoqué par Navas, le mouvement est devenu défensif.

L’inhabituelle charnière défensive Abdou Diallo-Tilo Kehrer a tenu un court instant avant de perdre le pouvoir de Koro Muani.

Mais pour Citi, Markinhos au repos et Presnel Kimpembe, qui s’est échappé après son problème d’Ischios, sont de retour.

Sergio Ramos n’est pas encore sur la feuille de match, mais il n’a pas joué pour le PSG depuis une minute, il fait donc peut-être partie de l’équipe, mais pas du premier onze.

A la barre, son élan historique en quatuor dans le parc avec Bruce (8-0) contre le Kazakhstan et la progression de MNM lui ont permis de comprendre la forme de Mbappé.

Pour Messi, les ex-Madrilènes savaient déjà…

A la barre, le défenseur espagnol a découvert la puissance de son jeune nouveau club (né en 1970). Tifo rappelle surtout les groupes historiques Supra, Lutes Falco et Tigris Mystic, 30 minutes.

Application L’Express

Analyse de suivi et décryptage où que vous soyez

Téléchargez l'application

Téléchargez l’application

Tout le monde au PSG est prêt pour la ville.


avis

Chronique

Crédit : LAURA ACQUAVIVAChristoph Donner

Chronique

Robin Rivaton, essayiste, membre du Conseil d'évaluation scientifique de la Fondation pour l'innovation politique (Fondapole).Robin Rivaton

Journal libéral

"Si ce n'est pas faux quand de nombreux économistes prestigieux viennent dire que c'est le bon moment pour emprunter aujourd'hui, ils s'expliquent pour la mauvaise raison."Considérez Alan Madran.Alain Madelin

Chronique

"Au contraire, la diabolisation n'a pas retardé la montée continue des voix du Rassemblement national, devenu le Rassemblement national."Cela me rappelle Abnousse Shalmani.Abnoussé Shalmani