La Française XV face à un défi entièrement noir

Testez, vrai. L’équipe de France féminine de rugby dévoilera All Black ce samedi à 15h00 au Hamo Stadium de Pau (habitant France 2). Une semaine après leur brève victoire sur l’Afrique du Sud (46-3), les Bleus affrontent un tout nouveau niveau de Néo-Zélandais. Un champion du monde actif, comme un collègue masculin, est une référence de World Rugby.

Ce choc est l’occasion pour les joueuses d’Annick Hayraud d’entrer dans le vif du sujet à moins d’un an de la Coupe du monde en Nouvelle-Zélande (8 octobre au 12 novembre 2022). Blue a remporté deux de ces « Black Ferns » en novembre 2018, 30-27 à Grenoble et 25-16 à Chula Vista, en Californie, lors des Super Series. La Nouvelle-Zélande, privée de compétition depuis près de deux ans à cause du Covid-19, a poursuivi deux révisions des chiffres mondiaux britanniques ces deux dernières semaines (43-12, puis 56-15).

“Nous devons rester vigilants.”

“Il faut être vigilant. Qu’ils aient 15 ou 7 ans, ils ont encore de très bons joueurs avec beaucoup d’expérience. La manager des Bleus Annick Halo a déclaré à l’AFP.

Dans ce match, le XV de France enregistrera le retour des joueurs confirmés après le premier essai face aux Springboks, où cinq joueurs étaient débutants. Neuf changements ont été effectués par rapport au week-end dernier, avec l’aile Cyrielle Banet, le centre Maëlle Filopon et Gabrielle Vernier, la demi de mêlée Pauline Bourdon, ou la troisième ligne Romane Ménager de retour.

France-Nouvelle-ZélandeJ’habite France 2 au stade du Hamo (Pau) ce samedi à 15h00.

Composition XV de France :

Boulard-Banet, Filopon, Vernier, Boujard-(o) Drouin, (m) Bourdon-R. Ménager, Gros, Hermet (cap.)-Forlani, Feler-Deshayes, Sochat, Lindelauf.

Alternatives : Touye, Brosseau, Ndiaye, Berthoumieu, Sansus, Jacquet, Trémoulière.