La police italienne refuse de porter un masque rose


POlemic en Italie après la décision du gouvernement de doter les forces de l’ordre de masques FFP2. Mais pourquoi cette décision apparemment admirable fait-elle du bruit ?Signalé simplement parce que la couleur rose de ces appareils déroute le syndicat de la police Obs.. Plusieurs policiers du pays ont spécifiquement refusé de porter des masques parce qu’ils “ne respectent pas les uniformes”.

Stefano Paoloni, le secrétaire général du SAP, l’un des plus grands syndicats de police de la péninsule, a pris la parole pour protester contre ces couleurs FFP2 et écrit au chef de la police Lamberto Gianni. Il veut s’assurer qu’il n’y a pas de “préjugé” particulier sur cette couleur, mais il a dû porter un masque car l’uniforme bleu policier était réglementé. Les couleurs requises sont “blanc, bleu, azur ou noir” et “plus discrètes”.

Mauvaise image

Les dirigeants syndicaux estiment également que la décision n’était pas sincère lors de “l’aversion croissante pour les forces de l’ordre”. Selon lui, le port de masques “accrocheurs ou sur-décorés” peut ternir l’image des installations des habitants. Ces déclarations ont suscité une vive réaction dans les pays qui paient actuellement le prix fort du Covid-19, avec 172 000 pollutions quotidiennes et près de 140 000 décès depuis le début de l’épidémie.

Lire à nouveauAgnès Pannier-Runacher : « Les masques FFP2 ne manquent pas ! »»


La rédaction vous conseillera