La recherche sape les records du gouvernement en matière de pouvoir d’achat

Selon l’Institut des politiques publiques (IPP), rattaché à l’École d’économie de Paris, le niveau de vie de l’ensemble des ménages (c’est-à-dire l’ensemble des revenus après déduction des impôts et prestations) a augmenté d’environ 1,6 % depuis le début de les cinq. -La période de l’année, sauf pour les 5% des ménages les plus pauvres qui ont perdu en moyenne 0,5%.

Même si ces résultats sur les plus pauvres peuvent le couvrir.”Situation très inégale“Les nuances de l’étude sont que le niveau de vie des ménages les plus modestes est miné par la baisse des revalorisations de certains intérêts et l’augmentation des taxes sur l’énergie et le tabac qui pèsent proportionnellement aux revenus.

A l’inverse, les 1% les plus riches ont réalisé la plus forte augmentation (pourcentage) avec une augmentation moyenne de 2,8%. Et parmi eux, les 0,1% les plus riches en ont encore plus (environ + 4%).

Service limité. 2 mois pour 1 € sans engagement

Ces derniers ont bénéficié de la suppression de l’ISF, de son remplacement par l’impôt sur la fortune immobilière (IFI), ou de la mise en place d’un impôt forfaitaire unique sur les revenus du capital, notamment au début du quinquennat.

Certains ménages non aisés ont augmenté leurs revenus d’environ 2 % grâce aux primes d’activité et à la revalorisation du minimum vieillesse.

-Prime au travail-

Selon PPI, les faits de travailler ou non ont été révélés. »important« Dans l’évolution du niveau de vie des ménages au cours des cinq dernières années, cela a également été une priorité du gouvernement depuis 2017.

Effet des mesures “Généralement très positif pour les ménages actifs“Avec une augmentation moyenne de 3,5% du niveau de vie alors qu’ils sont”Globalement assez limité“Détails de Paul Dutron Postel, l’un des auteurs de l’étude présentée parmi les retraités.

Le mois dernier, le gouvernement a publié un dossier complètement différent de sa politique. Selon une enquête du ministère des Finances, le niveau de vie des ménages a augmenté de 4 % dans 10 % des ménages les plus modestes et de 2 % en moyenne dans la plupart des ménages.

Ce qui annule les critiques du président de la République.»Président riche“Je suis resté fidèle à lui depuis l’abolition de l’IS F et j’ai été souligné par cette décision.”Gilet jaune“.

-Situation d’inflation-

La contradiction qu’IPP explique par la différence de méthode entre les cadres et lui.

Le ministère de l’Économie souligne notamment le fait que l’IPP n’a pas envisagé certaines mesures.Bénéficier directement (au ménage) en bas de la distribution“100% santé, MaPrimeRenov, contrats emploi jeunes, mesures, etc.”Efficace au cours des 5 dernières années, mais déjà décidé“.

De plus, l’institut reconnaît que si les mêmes hypothèses avaient été utilisées dans l’étude, ils auraient trouvé des résultats similaires : une augmentation de 3 % du niveau de vie de 10 % des plus pauvres, et de leur entourage. Les 10 % supérieurs sont de 1,5 %.

Pourtant, selon divers sondages, le pouvoir d’achat est considéré comme le sujet le plus important par les Français, et l’étude est terrible depuis plusieurs mois alors que les cadres s’efforcent de contrer la reprise de l’inflation. Les partis d’opposition multiplient les promesses et les propositions, notamment pour augmenter les salaires.

Cette étude est “Aspect profond anti-redistributionLors d’une table ronde organisée après la publication de l’étude, il a reproché au rebelle de Vice-France Eric Coquerel de “politiques gouvernementales en faveur du meilleur”.

Application L’Express

Analyse de suivi et décryptage où que vous soyez

Téléchargez l'application

Téléchargez l’application

Le Député Modem Jean Noël Barrot l’a vu.”Vérification de l’effet moyen d’environ + 2%“Quand son confrère LREM Laurent Saint Martin a rappelé que les mesures fiscales en faveur des meilleurs avaient un objectif de niveau de vie des décisions gouvernementales.”Politique« Améliorer » l’environnement d’investissement du pays.


avis

Chronique

Nicolas Buzou (P. CHAGNON / COCKTAIL SANTÉ)Nicolas Buzo

Chronique

Portrait d'Albert Moukheiber, 8 janvier 2020, Paris, France.Par Albert Moukheiber

Chronique

David Babeles

Le groupe de réflexion L’Express

Le dernier réacteur français a été lancé en 2004.Cécile Maisonneuve est Senior Fellow de l’Institut Montaigne et Conseillère au Centre Énergie et Climat de l’IFRI.