La visite harcelée de Zemmour à Marseille se termine par un échange de doigts d’honneur

Une femme s’est approchée de la voiture controversée et il a accepté de rouler la vitre. Elle lui a donné le majeur avant qu’Eric Zemmour ne lui tende le majeur à son tour.Et très profond“Le photographe a rapporté pendant que sa conseillère Sarah Nafo riait.

La scène s’est déroulée à la sortie d’un restaurant marseillais près de l’hôtel de ville après avoir visité la cathédrale La Major.

La polémique, qui a pu annoncer le candidat à la présidentielle en quelques jours, a fait un déplacement chahuté dans la ville de Marseille.

Service limité. 2 mois pour 1 € sans engagement

En sortant de la cathédrale, interrogé sur l’hypothèse qu’il ne soit plus candidat, Eric Zemmour a déclaré : “C’est une grande question, presque métaphysique“.

Concernant la date de l’annonce de sa décision, qui pourrait avoir lieu mardi ou mercredi, ses collaborateurs ont indiqué, selon certaines sources :Attendez qu’il appuie sur le bouton. Nous attendons tous ailleurs.Mais nous sommes prêts, nous“.

Le sénateur RN Stéphane Ravier, qui soutient la candidate RN Marine Le Pen, a envoyé des polémiques pour visiter l’église de La Major sans prévenir la candidate.

Les deux hommes se sont alors dit devant les médias.se réunir“M. Ravier l’a annoncé au second tour de la présidentielle contre Emmanuel Macron.”Soutien amical“A Eric Zemmour.

Selon ses collaborateurs, la visite prévue d’Eric Zemmour au marché aux poissons d’Oldport samedi a été annulée en raison de la pluie et de la présence de manifestants.

Vendredi après-midi, des polémiques disaient dans le quartier Pannier, “Zemmour dissout, Marseille antiraciste“.”Ils sont radicaux, pas Marseille“, a répondu M. Zemmour.

Application L’Express

Analyse de suivi et décryptage où que vous soyez

Téléchargez l'application

Téléchargez l’application

Dans la matinée, dans le TGV pour Marseille, Eric Zemmour est descendu du train à Aix-en-Provence au lieu de la ville de Pocaia. Là, des manifestants opposés à sa venue l’attendaient.


avis

Chronique

Le gouvernement français veut "Combattez la bataille" Mettre en œuvre la taxation du kérosène au sein de l'Union européenneAurelian Sose, scientifique en économie de l’environnement à la London School of Economics

Chronique

"Le dilemme de la langue, ses changements dans la vie communautaire, ne permettent pas des solutions faciles"Jugez la philosophe Mary Lynn Rajsku.Marilyn Maeso

Chronique

Pierre Assouline, journaliste, écrivain, membre de l'Académie Goncourt, et chroniqueur de L'Express.Pierre Athrine

Chronique

Rapide! Rapide! Il faut blâmer, justifier, exiger encore une autre loi, imposer au nom du bien et critiquer Abnus Charmani.Abnoussé Shalmani