L’audition subtile de Boris Johnson au Congrès dans un scandale de lobbying

Le chef du gouvernement conservateur doit répondre aux questions des chefs des grandes commissions parlementaires dans l’après-midi lors de trois réunions régulières par an. Celui-ci s’annonce particulièrement délicat.

En outre, le menu des questions soumises par Boris Johnson comprend la COP26, la lutte contre la violence à l’égard des femmes après certains des incidents les plus chauds au Royaume-Uni, et le budget.

Boris Johnson, affaibli par les sondages, a proposé de réformer le Code de conduite du Congrès à la veille de l’audience pour interdire aux législateurs d’être payés comme consultants ou lobbyistes.

Service limité. 2 mois pour 1 € sans engagement

Le Premier ministre, dans l’espoir de couper l’herbe sous le pied de l’opposition, a publié sa proposition sur Twitter, au moment même où le leader travailliste Keir Starmer parlait de la question, à Boris Johnson. »Enquête indépendante“S’il veut vraiment”Éradiquer la corruption“.

Boris Johnson a sollicité le soutien de tous les partis pour sa proposition de réforme visant à interdire les rôles d’administrateurs et de consultants rémunérés à la veille du vote à la Chambre des communes dirigé par le Parti travailliste.

-Démission-

Boris Johnson a créé une tempête politique le 3 novembre lorsqu’il est venu au secours des conservateurs menacés de sanctions pour lobbying.

A l’origine des poursuites, une enquête parlementaire conclut que l’élu conservateur Owen Paterson a fait pression à plusieurs reprises sur des membres du gouvernement pour défendre les deux sociétés pour lesquelles il était consultant rémunéré.

Je crois qu’il s’agit d’une violation.”Flagrant« Parmi les règles régissant le lobbying, la Commission a recommandé une suspension de 30 jours.

Owen Paterson a finalement démissionné de son poste de député.

Boris Johnson lui-même est confronté à des questions sur les vacances de luxe à l’étranger et la rénovation coûteuse des appartements de la société.

Une semaine après le début de l’incident, il a déclaré lors d’une conférence de presse à la COP26 sur le climat à Glasgow (Écosse) que la Grande-Bretagne a déclaréPas un pays corrompu“.

Dans le cadre de cela, les médias ont scruté les activités des agents et multiplié les révélations.

Par conséquent, l’ancien procureur général Geoffrey Cox, qui est chargé de fournir des conseils juridiques au gouvernement, s’est retrouvé impliqué dans ses efforts de conseil lucratifs dans les paradis fiscaux, les îles Vierges britanniques. ..

Selon le journal à diffusion Daily Mail, il travaillait près d’une fois par mois près de la circonscription à 6 000 km et votait à distance au Congrès. Il s’est protégé en enfreignant les règles.

Application L’Express

Analyse de suivi et décryptage où que vous soyez

Téléchargez l'application

Téléchargez l’application

Le Guardian affirme quotidiennement que ces activités ont rapporté plus de 6 millions de livres sterling (7 millions d’euros) depuis les élections de 2005.


avis

Chronique

Nicolas Buzou (P. CHAGNON / COCKTAIL SANTÉ)Nicolas Buzo

Chronique

Portrait d'Albert Moukheiber, 8 janvier 2020, Paris, France.Par Albert Moukheiber

Chronique

David Babeles

Le groupe de réflexion L’Express

Le dernier réacteur français a été lancé en 2004.Cécile Maisonneuve est Senior Fellow de l’Institut Montaigne et Conseillère au Centre Énergie et Climat de l’IFRI.