Le commerce de la lingerie a-t-il rendu Jeffrey Epstein possible ?

Comme le procès de Ghislaine Maxwell démarre cette semaine, À l’intérieur de la ruche co-hôte Joe Hagan parle à Salon de la vanité correspondants Vanessa Grigoriadis et Gabriel Sherman à propos de leurs reportages sur le scandale Jeffrey Epstein – ce que nous savons, ce que nous ne savons pas et ce que toute cette affaire sordide nous apprend sur le pouvoir et le sexisme en Amérique. Le dernier de Grigoriadis série podcast, Ange déchu : L’histoire de Victoria’s Secret, détaille l’histoire fascinante de la chaîne de lingerie et les dommages culturels qu’elle a causés à une génération de femmes, y compris ses propres modèles. Sherman, une voix vedette, explique comment le propriétaire basé en Ohio Les Wexner est tombé sous le charme d’Epstein et a aidé à financer ses conceptions prédatrices sur les femmes et les filles. Les ironies sont riches : « Cet homme qui était tellement lié à Jeffrey Epstein est aussi l’homme qui fabriquait cette lingerie que les jeunes filles convoitaient », observe Grigoriadis.

Plus de belles histoires de Salon de la vanité

– Dans un changement majeur, le NIH admet avoir financé une recherche sur les virus à risque à Wuhan
– Matt Gaetz aurait baisé de six manières à partir de dimanche
– Joe Biden réaffirme le statut Has-Been de Trump sur les documents du 6 janvier
— Le métaverse est sur le point de tout changer
— L’étrangeté de Wayne LaPierre, le leader réticent de la NRA
– Le comité du 6 janvier fait enfin déborder les alliés de Trump
– L’ami milliardaire de Jeffrey Epstein, Leon Black, fait l’objet d’une enquête
– Le compte de Facebook avec la réalité et les problèmes de taille du métaverse à venir
— Des archives : Robert Durst, l’héritier fugitif
— Pas abonné ? Rejoindre Salon de la vanité pour recevoir un accès complet à VF.com et aux archives en ligne complètes maintenant.