Le général émirati Arlaisi accusé de torture a été élu président d’Interpol

“”Ahmed Nacelle Arlaisi (…) a été élu président“Alors que l’Assemblée générale d’Interpol se tient à Istanbul à partir de mardi, ont déclaré les organisations policières coopérantes sur Twitter.

Les devoirs du président sont essentiellement des honneurs, et le véritable patron de l’organisation est le secrétaire général.

Cependant, la candidature du général émirati, dont le pays est devenu ces dernières années le deuxième contributeur au budget d’Interpol, a suscité le ressentiment des groupes de défense des droits de l’Homme et des élus européens.

Service limité. 2 mois pour 1 € sans engagement

“”Nous sommes profondément convaincus que l’élection du général Arlaise portera atteinte à la mission et à la réputation d’Interpol et affectera sérieusement la capacité de l’organisation à s’acquitter efficacement de sa mission.« À la mi-novembre, j’ai écrit à la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen à trois députés européens, dont Marie Arena, présidente de la sous-commission des droits de l’homme du Parlement européen.

En octobre 2020, 19 ONG, dont Human Rights Watch (HRW), s’inquiétaient déjà du choix éventuel des généraux des émirats.Membres d’agences de sécurité qui ciblent systématiquement les opposants pacifiques“.

En parallèle,”torture“Al Raisi, qui a rejoint la police de son pays en 1980 et a travaillé pour la police pendant des décennies, a été poursuivi ces derniers mois en France et en Turquie, où l’organisation est basée. ..

L’ONG Gulf Human Rights Center (GCHR) fait partie de ces plaintes, la “Torture et barbarie« Depuis 2017, il est détenu dans une cellule de 4 mètres carrés de prison contre son adversaire, Ahmed Mansour.Pas de matelas ni froid“, Non”Accès aux médecins, à l’assainissement, à l’eau et aux installations sanitaires“.

Ces mesures n’ont pas été couronnées de succès jusqu’à présent.

-“”Un signal à un régime autoritaire“-

L’élection du général Arlaiji est “Des signaux aux autres régimes autoritaires“Y compris l’utilisation d’Interpol pour poursuivre des ennemis étrangers”aucun problème“Avant les élections, expliquais-je à l’AFP Edward Lemon, professeur à l’université Texas A&M et expert autoritaire.

Un rapport britannique publié en mars a conclu que les Émirats arabes unis avaient détourné un système de notifications rouges (notifications internationales de recherche) pour faire pression sur l’ennemi. D’autres pays ont été accusés de faire de même.

Dans une référence à peine voilée à Al Rage, le tchèque Sarkah Havlankova, le seul autre candidat à la présidence d’Interpol, est impliqué par la législation de l’organisation jeudi matin.S’oppose aux arrestations et détentions arbitraires et condamne la torture“.

Après son entrée en fonction, le général Arlaiji a déclaré : «Susceptible de travailler avec des gouvernements aux vues similaires [aux siennes] Arrêter les réformes pour accroître la transparence d’Interpol“Je crois en Edward Lemon.

Les Émirats arabes unis ont fait un don de 50 millions d’euros à Interpol en 2017. C’est à peu près le même que les dons évalués des 195 États membres de l’organisation, qui s’élevaient à 60 millions d’euros en 2020.

Interrogés par l’AFP mardi, les collaborateurs d’Arlaishi ont refusé de demander un entretien.

Emirates Airlines, qui a accueilli l’Assemblée générale d’Interpol en 2018 et souhaitait la reconduire en 2020, a également déclaréDonné ou prêté 10 millions d’euros en 2019. Cela représente environ 7 % du budget annuel d’Interpol.“L’accent est mis sur Edward Lemon, où un tel financement est un moyen d’acheter de l’influence.

Cette élection controversée pourrait finalement peser lourdement sur le maintien du siège d’Interpol à Lyon, dans le centre-est de la France.

“”Les applications touchées par les plaintes présentent des risques réels et peuvent interdire les institutions et leur acceptation dans notre démocratie.“, ont-ils prévenu.

Le président d’Interpol, nommé pour quatre ans, exerce des fonctions bénévoles à temps partiel et maintient ses fonctions dans son pays d’origine.

Application L’Express

Analyse de suivi et décryptage où que vous soyez

Téléchargez l'application

Téléchargez l’application

La gestion courante sera assurée par le secrétaire général Jurgen Stock, qui a été reconduit en 2019 pour un deuxième mandat de cinq ans.


avis

Chronique

Nicolas Buzou (P. CHAGNON / COCKTAIL SANTÉ)Nicolas Buzo

Journal libéral

Neuilly-sur-Seine, France, 18 novembre 2021, portrait de l'homme politique français Alain Madran. Il a servi trois ministres entre 1986 et 1995 et s'est présenté sous l'étiquette de démocratie libérale aux élections présidentielles de 2002.Alain Madelin

Chronique

Frédéric Filloux est chroniqueur à L'Express et rédacteur en chef de Monday Note.Frédéric Phillow

Tête d’étoile

Stéphane ValenskiStéphane Valenski