Le gouvernement révèle les principales lignes du programme d’accouplement pollinique


N.-É.La principale politique du « Pollen Mating Plan » annoncé par le ministère de l’Agriculture et de la Transition des Écosystèmes samedi 20 novembre est d’arrêter le déclin de ces insectes indispensables à l’agriculture et qui connaissent un fort déclin. En vigueur de 2021 à 2026, le plan a été promis par le gouvernement en août 2020 après avoir annoncé la réintroduction temporaire d’insecticides néonicotinoïdes nocifs pour les abeilles pour la culture des abeilles. ..

Malgré la recrudescence de l’urticaire, des consultations ont eu lieu fin juin lorsque l’effondrement des populations d’insectes du rhume des foins a menacé la production agricole, atteignant 1,7 million déclarés dans la région en 2020. Un million en 2010).

Le plan comprend six « axes » : amélioration des connaissances scientifiques, « mesures économiques et d’accompagnement » pour les agriculteurs, apiculteurs et aménagistes forestiers, soutien aux autres secteurs d’activité, santé des abeilles, maintien en condition, application de produits phytopharmaceutiques réglementés pour la protection des matières polliniques , et enfin le partage des pratiques agricoles en faveur des matières polliniques.

Lire à nouveauPesticides dans l’air : nombres réels

Quelques dérogations possibles

Ce plan considère spécifiquement le risque de tous les pesticides, y compris les herbicides et les fongicides, et la possibilité de limiter ou d’interdire le traitement des cultures à fleurs attrayantes qui ne s’appliquent désormais qu’aux pesticides.Le but est d’évaluer les personnes.

Les apiculteurs ont exigé que le traitement des cultures dangereuses pour les abeilles se fasse deux heures après le coucher du soleil, en raison du faible trafic pollinique et des considérations de température. Ils estiment qu’ils ne sont pas pleinement impliqués dans l’élaboration de ce plan. Le texte prévoit que le traitement est administré 2 heures avant et 3 heures après le coucher du soleil.

Lire à nouveauFerghane Azihari : « L’écologie politique est avant tout du puritanisme.

Une condamnation est possible, notamment en cas de traitement d’urgence par des fongicides, ou s’il est possible d’apporter des garanties équivalentes en matière de protection des matières polliniques, notamment dans le cadre d’une évaluation par l’Anses et l’INRAE. Le décret devrait être publié dans les prochaines semaines. « Il fallait que le moment de travail soit acceptable pour tout le monde », a expliqué le ministère de l’Agriculture.