Le Laos ouvre la première ligne ferroviaire financée par Pékin

Le parcours de 1 035 km traverse des montagnes et des collines luxuriantes, reliant Kunming, en Chine (sud-est) à Vientiane, la capitale du Laos.

Le président chinois Xi Jinping prononcera un discours en ligne lors de la cérémonie d’ouverture.

La Chine, qui veut étendre sa route vers Singapour via la Thaïlande et la Malaisie, a déclaré : “Nouvelle Ceinture et Route“(“Ceinture et route“).

Service limité. 2 mois pour 1 € sans engagement

Elle garantit que le tronçon de 414 kilomètres du Laos permettra à l’un des pays les plus pauvres d’Asie de relancer sa fragile économie en se connectant à l’immense marché chinois.

Il part “Passer d’un pays enclavé à un hub“La région, mercredi, s’est montrée enthousiasmée par Wang Wentan, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

Les analystes reconnaissent le potentiel économique du projet, mais se demandent comment le Laos mal infrastructure peut rembourser sa dette de 1,06 milliard de dollars.

La Banque mondiale rapporte que pour bénéficier des chemins de fer, les gouvernements doivent entreprendre des réformes importantes, notamment en améliorant les systèmes de contrôle aux frontières.

Mais dans les pays avec un salaire minimum d’environ 110 dollars, il y a peu de transparence sur la façon dont le Laos couvrira sa dette, a déclaré Greg Raymond, professeur à l’Université nationale australienne.

“”La question est de savoir si l’économie (encore très agricole, ndlr) peut profiter de ce système de transport.», a commenté à l’AFP Greg Raymond, professeur à l’Université nationale australienne.

Les pays communistes et leurs 7,2 millions d’habitants ne disposaient auparavant que de quatre kilomètres de voies ferrées.

Les élégants trains rouges, bleus et blancs circulent désormais à des vitesses de 160 km/h. La section lao à elle seule a nécessité cinq ans de travaux et la construction de 75 tunnels et 167 ponts.

Le projet a déjà touché environ 4 400 agriculteurs et villageois, les forçant à abandonner leurs terres.

Selon les rapports du Mouvement des droits de l’homme lao, beaucoup ont dû attendre longtemps pour recevoir une indemnisation ou ont reçu des montants insuffisants.

Application L’Express

Analyse de suivi et décryptage où que vous soyez

Téléchargez l'application

Téléchargez l’application

L’économie lao, très fragile, souffre depuis la pandémie. Avec une croissance proche de zéro en 2020, le pic sans précédent du Covid-19 fait espérer un rebond depuis le printemps 2021.


avis

Chronique

Un regard sur l'actualité de l'écrivain Christoph Donner.Christoph Donner

Edito

Anne Rosencher est la rédactrice en chef de L'Express.Anne Rosencher

Journal libéral

"Un nuage de colère sociale se construit à l'horizon. Nous devons donc agir à la fois pour la France pauvre exclue du travail et pour les travailleurs pauvres qui sont désormais inquiets et étranglés."Alain Madelin

Chronique

Abnoussé ShalmaniAbnoussé Shalmani