Le noyau, la fin de la « culture d’annulation » ?Cecil Maison Nuve réagit à l’annonce de Macron

Le 15 novembre 2011, Martine Aubrey et Cecil Dufro signaient un accord électoral entre le Parti socialiste et EELV en vue des élections de l’année prochaine, fermant 24 réacteurs de 2012 à 2025. Comble la filière nucléaire française. 10 ans de retard Annoncé par le Président de la République Construire un nouvel EPR (sans préciser de date ni de numéro)).Quelques jours après le poste de Xavier Bertrand En faveur de la construction de 10 réacteurs de troisième génération. C’est la fin de l’action glaciaire totale de la politique nucléaire de la France, qui s’est fossilisée ces cinq dernières années, en se fixant pour objectif de réduire la part des atomes dans la production d’électricité à 50 % d’ici 2035.

La nouvelle donne politique est claire, du moins sur cette question. Premièrement, il y a un camp permanent. En ce qui concerne EELV, il y a 40 ans, il y a 20 ans, et sans doute… l’attitude anti-nucléaire fait partie de cet ADN, donc je m’y oppose pour toujours. De 1960 à 1970, le fils du mouvement écologiste, la théorie de la décroissance spirituelle, s’est construit contre le nucléaire, symbole de l’économie « productive ». À ce jour, seul Finnish Green a modifié le code génétique en soutenant le développement du nucléaire dans les foyers. Leurs intervenants suédois sont arrivés au pouvoir et se sont ensuite ralliés à des politiques de promotion du nucléaire, non loin de là.

De l’autre côté du spectre, “pour toujours” pourrait être la devise du PCF qui n’a pas oublié son histoire, la devise du soutien indéfectible depuis le début de l’industrie… EDF. Le candidat communiste Fabien Roussel est très clair sur cette question.Il est actuellement le seul candidat à solliciter une reprise du programme Astrid, et le réacteur de recherche a été arrêté (“suspendu”, a récemment indiqué. Ministre de la Transition écologiqueIl est inscrit dans la loi sur la gestion des déchets de 2006, mais il vise surtout à en minimiser la quantité.

Service limité. 2 mois pour 1 € sans engagement

Le nombre de républicains est également constant, même si les partis institutionnellement prudents se sont exprimés peu ou faiblement sur cette question au cours des dernières années. comme si, Annuler la culture Promu par l’accord de 2011 et son attractivité pour la politique allemande avant que son échec ne soit révélé, le nucléaire ne s’intéresse plus aux droits républicains. Marine Le Pen a capté le sujet de manière opportuniste, et il a fallu Fessenheim pour fermer pour le nucléaire et trouver une place à droite. Quant au Parti socialiste, sa position est déroutante, de la coordination pure et simple avec la position des écologistes (Anne Hidalgo) au soutien rationnel (Patrick Kanner) et même franc et durable (Bernard). ), je ne sais pas comment déterminer le point de vue fondamentalement opposé. Kaznouvé).

L’industrie attend un signal clair

Annonce d’Emmanuel Macron Emmenez soudainement le sujet à un autre endroitEn fait, le conflit stérile entre « anti » et « d’accord » était dépassé. Pour que les propos du président se traduisent en une véritable stratégie énergie climat, il faut discuter de financement, clarifier le calendrier, et clarifier les différents éléments du puzzle qui nous permettront d’atteindre nos objectifs neutres en carbone. 2050. Tout cela sans gâcher les allées. Sécurité d’approvisionnement et pouvoir d’achat. J’ai beaucoup de questions : Quelle est la part des contribuables et/ou du crédit à la consommation ? Comment conjuguer allongement de la durée de vie des réacteurs existants et raccordement aux futurs réseaux de réacteurs ? Qu’en est-il de la stratégie d’exportation de la filière, redevenue crédible avec cette annonce ? Pour le fameux petit réacteur SMR, faut-il soutenir le design français ou faut-il acheter un design existant, par exemple le design américain ?

Il est essentiel d’établir une gouvernance claire. La migration des écosystèmes n’est qu’un autre nom pour la nouvelle révolution industrielle, nous devons donc demander aux ministères et aux agences qui ont inculqué cette culture industrielle, ce qui est rare dans les institutions nationales. Un point important demeure. EDF doit travailler sereinement. Cela signifie finalement que l’entreprise a une perspective à long terme et a des actionnaires qui peuvent coordonner l’optimalité économique, opérationnelle et sociale. L’industrie doit aussi résister au vieux diable. A l’ère du nucléaire pour le climat, la nouvelle fierté ne peut être confondue avec l’arrogance. L’heure est à l’ambition et à l’innovation. Ici… c’est le chantier d’Héraclès.


Application L’Express

Analyse et décryptage du suivi où que vous soyez

Téléchargez l'application

Téléchargez l’application

Cécile Maison neuve, ancienne présidente de Fabrique de la Cité Chercheur principal Conseiller de l’Institut Montaigne et du Centre Énergie et Climat de l’Institut français des relations internationales (Ifrit).


503 Échec de la récupération du backend

Échec de la récupération du backend

Maître Méditation :

XID : 845406295


Serveur de cache de vernis