Le patron de Tesla, Elon Musk, achète et vend des actions, la voiture électrique entre en bourse

Il vend, achète, revend et rachète. Le PDG de Tesla, Elon Musk, a vendu mardi 973 millions de dollars supplémentaires d’actions, payant des impôts sur l’exercice d’une valeur de 2,2 milliards de dollars d’options (achats bruts). Après avoir interrogé les internautes sur Twitter la semaine dernière, Musk a vendu environ 8,2 millions d’actions Tesla pour environ 8,8 milliards de dollars. Il s’agit de l’une des 10 % du capital de son entreprise.

Les stocks de Tesla ont grimpé en flèche de plus de 150 % au cours des 12 derniers mois alors que la demande des constructeurs de voitures électriques à Wall Street augmente. Aussi la propriété du masque. Après une semaine de soldes qu’il a annoncé vendredi soir, les prix ont baissé de 15,4%. Et le cours de l’action de mardi a augmenté de 4,1% pour clôturer à 1 054,73 $.

Première usine de ramassage sans échappement

Porté par les intentions de la COP26, il est insuffisant aux yeux des ONG et toute la filière du véhicule électrique est en concurrence. Lancée en bourse il y a une semaine, la start-up Rivian Automotive a déjà progressé de 120%. Grâce à une augmentation supplémentaire de 22,95 millions d’actions, la capitalisation boursière de Rivian a atteint 153 milliards de dollars, faisant de la société californienne le troisième constructeur automobile le plus valorisé au monde après Volkswagen. Le groupe n’a produit que quelques centaines de pick-up R1T, mais ce type de véhicule bénéficie d’une forte demande outre-Atlantique de la part des entreprises du BTP et des institutions publiques, offrant un œuf d’or aux constructeurs.

C’est pourquoi General Motors ouvre officiellement ce mercredi. Devant le président américain Joe Biden, c’est la première usine de pick-up sans échappement aux États-Unis. Dans cette ancienne usine du Michigan entièrement rénovée, GM produira le premier GMC Hummer électrique d’ici la fin de l’année. Il s’agit d’une version civile du polyvalent militaire américain. Ce Hummer vert se vendra 112 595 $ (99 525 €) sans options. Le principal problème est l’autonomie et la durée de la recharge électrique, surtout lorsqu’elle est utilisée pour des travaux lourds.

C’est aussi une question soulevée par l’Université du Queensland (UQ) d’Australie, qui recrute 500 propriétaires de Tesla d’Australie, des États-Unis, du Canada, de Norvège, de Suède, d’Allemagne et du Royaume-Uni pour collecter toutes les données sur l’usage de la voiture. .. Les chercheurs veulent voir quelle part de l’autonomie de la voiture de la journée est utilisée pour la conduite, estimant que le reste de la voiture sera fourni au réseau domestique pour répondre aux besoins énergétiques de la maison. Avec le développement de la flotte électrique, UQ espère éventuellement collaborer avec d’autres manufacturiers.