Le plafond annuel des chèques cadeaux de Noël sera porté à 250 euros

La fin de l’année approche, et de grosses consommations personnelles sont prévues pour le Black Friday et les achats de Noël.

Le ministre de l’Économie Bruno Le Mer a annoncé en France ce mercredi matin qu’il relèverait de 250 € le plafond de la défiscalisation des chèques-cadeaux distribués directement par les conseils syndicaux ou patronaux. Il a ajouté que cette mesure reste “exceptionnelle”. Selon lui, le but est de donner un « coup de pouce ponctuel ». Cependant, le ministre ne veut pas remplacer cette augmentation de salaire qui est possible.

Doublé en 2020

En 2020, pour soutenir la consommation, le gouvernement a exceptionnellement décidé de la doubler de 171 euros à 372 euros. En 2021, ce plafond est revenu au taux « normal » de 171 €. Bruno Le Mer, tentant de réinjecter l’argent économisé pendant la crise dans l’économie réelle avec la consommation, a voulu faire un geste de fin d’année alors que la pandémie de Covid reprenait son essor.

Concrètement, ces chèques cadeaux ne s’appliquent que dans certains cas définis par l’URSSAF, comme les mariages, les départs en retraite, les fêtes de fin d’année pour les salariés et les enfants jusqu’à 16 ans, et même la rentrée scolaire.