Le taux de chômage est quasi stable au troisième trimestre

Le taux de chômage était de 8,1%, quasi stable au troisième trimestre 2021, selon les chiffres publiés par l’Insee ce vendredi. Soit +0,1 point par rapport au trimestre précédent.

C’est pire que ce que l’Institut national des statistiques avait prédit dans un précédent rapport économique début octobre, avec un taux de chômage de 7,6 % au troisième trimestre.

Selon le Département français du travail international (BIT), le nombre de chômeurs au troisième trimestre (hors Mayotte) a atteint 2,4 millions, soit une augmentation de 52.000 pour l’ensemble du trimestre.

Le taux de chômage “a fluctué entre 8% et 8,1% depuis le quatrième trimestre 2020, au même niveau qu’au quatrième trimestre 2019 avant la crise sanitaire”, indique l’Insee.

Augmentation des 15-24 ans

“Cette stabilité de fait du chômage au troisième trimestre 2021 est due à la fois au fort dynamisme de l’emploi et au dynamisme de la population active, comme au trimestre précédent”, poursuit l’institut. ..

Tout au long du trimestre, le taux de chômage augmente à 15-24 ans (+0,3 point) et se stabilise à 25-49 ans et plus de 50 ans. Les détails sont INSEE. Par rapport à leurs niveaux d’avant crise (fin 2019), ils sont nettement inférieurs pour les jeunes (-1,2 point) et à peu près les mêmes pour les personnes d’âge moyen (-0,1 point) et les personnes âgées (+0,1 point).

L’Insee rappelle que « bonjour le chômage », c’est-à-dire les chômeurs qui souhaitent être au chômage mais ne répondent pas aux autres critères de l’OIT, sont « en forte baisse », avec 1,9 million de personnes. .. Dans cette catégorie, il a diminué de 175 000 pour l’ensemble du trimestre.

Le taux de chômage de longue durée est stable. Parmi les chômeurs, 700 000 sont au chômage et les recherchent depuis au moins un an. Le taux de chômage de longue durée au troisième trimestre 2021 était de 2,4 % de la population active, au même niveau qu’au trimestre précédent et 0,2 point au-dessus du niveau de fin 2019.