Les campagnes de rappel s’accélèrent doucement au Centre de vaccination de Paris

“”Réservé il y a 3 semaines, 1 mois« Bien avant que le ministre de la Santé Olivier Véran n’annonce jeudi qu’il étendrait la campagne de rappel à l’ensemble de la population adulte, explique Marie Jeanne Bernassau.

Les résidents de la région qui ont été vaccinés à la mairie du district 6 faisaient partie de ceux qui présentaient une comorbidité et ont reçu des vaccins supplémentaires six mois seulement après la deuxième vaccination. ..

“”Généralement le samedi, les créneaux sont portés en amont, ce sont les personnes qui ont prévu« Je suis vacciné depuis longtemps, explique Mark Jacono, le directeur du centre.

Service limité. 2 mois pour 1 € sans engagement

Sous la bourse de pierre de la mairie, Ira attend sa deuxième dose. Elle a dit : « J’ai pris rendez-vous il y a plus d’un mois.

“”J’attendais de voir si d’autres vaccins étaient disponibles, mais a priori ce n’était pas le cas, donc il vaut mieux se procurer ces vaccins.», avoue-t-elle. Comme les autres patients du centre, elle reçoit le vaccin Pfizer. C’est le seul vaccin actuellement disponible sur le terrain.

-“”Brûlera“-

A l’autre bout de la chaîne, Ali Mostefakara vient de recevoir une dose de rappel et est patient dans une pièce attenante au box de vaccination.

“”C’était la volonté de mon frère le docteur de me faire vacciner« L’accent est mis sur le jeune homme. »Suite au discours (jeudi, d’Olivier Véran), il m’a dit : Doctolib “Je me suis assis pour toi parce que j’allais exploser, et il avait raison parce que je ne pouvais pas m’asseoir moi-même.”

“”C’était impossible. Même si la page indique qu’il ne reste que 1 minute à attendre, elle reprendra pendant 30 minutes.», garantit Alimoste Fakara.

La plateforme de réservation médicale a en fait été frappée par une tempête. Vendredi matin, Doctolib montrait que plus de 1,2 million de personnes ont déjà bloqué la fenêtre d’injection de rappel.

Et si l’annonce du ministre de la Santé ne s’est pas encore fait sentir à la mairie samedi matin, l’équipe de vaccination se prépare à un afflux imminent de malades.

“”Il y avait une forte demande», confirme le maire Jean-Pierre Lecoq.Le quartier 6 est le quartier central, bien desservi et de nombreuses personnes qui travaillent, commercent et marchent se diront + pourquoi ne pas faire une troisième injection ici ? +», poursuit l’élu LR.

Du coup, la mairie a délocalisé définitivement trois box de vaccination, contre deux certains jours de septembre à octobre, lorsque la fréquentation du centre était réduite.

Selon Mark Jacono, un tel appareil peut être utilisé pour faire jusqu’à 300 injections par jour.

“”Nous ressentons encore l’efficacité de la publicité. Tous les samedis se déroulent jusqu’à fin décembre, avec quelques rendez-vous en semaine, mais seulement quelques-uns.“, explique le médecin.

Vous pouvez prolonger ce temps pour empêcher le centre de s’immerger.

Application L’Express

Analyse de suivi et décryptage où que vous soyez

Téléchargez l'application

Téléchargez l’application

De plus, la Mairie redirige les personnes en recherche de rappels vers les pharmacies. Mais là aussi, la demande monte en flèche. La pharmacie locale est pleine jusqu’à fin décembre, et l’autre est pleine jusqu’en février.


avis

Chronique

Pierre Assouline, journaliste, écrivain, membre de l'Académie Goncourt, et chroniqueur de L'Express.Pierre Athrine

Chronique

Rapide! Rapide! Il faut blâmer, justifier, exiger encore une autre loi, imposer au nom du bien et critiquer Abnus Charmani.Abnoussé Shalmani

Chronique

Christoph Donner.Christoph Donner

Chronique

Nicolas Buzou (P. CHAGNON / COCKTAIL SANTÉ)Nicolas Buzo