Les crevettes, crevettes rouges et autres poulpes sont très sensibles


N.-É.Les crevettes, les poulpes et les crevettes rouges comme les chats et les chiens sont-ils sensibles ? Peuvent-ils ressentir de la joie et de la douleur ? Selon le gouvernement britannique, la réponse est oui.Être lié ardoiseMardi 23 novembre, le gouvernement local souhaite élargir le champ d’application de la loi sur la protection des animaux. Projet de loi sur le bien-être animal (sens)Comprend également les céphalopodes (mollusques) et les décapodes (crustacés à cinq pattes).

Cette décision est le résultat d’une étude de la London School of Economics and Political Science. Certains invertébrés peuvent ressentir de la joie, de l’excitation, de la faim et même de la soif, selon un groupe indépendant de scientifiques mandaté par le gouvernement britannique. Cette étude s’appuie sur un ensemble de 300 études démontrant les « sensations » (la capacité d’éprouver des sensations) de ces mollusques et autres crustacés. Dotés d’un « système nerveux central complexe », les crabes, les écrevisses, les poulpes, les calmars et même les calmars sont protégés par la loi, tout comme les vertébrés.

Lire à nouveauBraconnage, marchés noirs, bâtons d’or : l’Algérie fait trembler les scandales

Vers la fin du démembrement vivant ?

Pour l’instant, le restaurant peut encore vendre des coquillages. Cependant, une fois le projet de loi adopté, ces espèces d’invertébrés seront affectées par de nouvelles mesures de protection des animaux. Dans leur rapport, les chercheurs recommandent de ne plus utiliser certaines techniques d’abattage comme le démembrement brut. Ils veulent aussi que les individus non qualifiés n’aient plus de crabes vivants. Comme le souligne Slate, certains pays, dont la Suisse et la Nouvelle-Zélande, ont déjà interdit l’ébullition vivante des crustacés.