Les éléphants de cirque peuvent prendre leur retraite en Limousin

L’idée répondait à l’interdiction d’embaucher des animaux sauvages dans les cirques et les spectacles, germant dans la tête de deux anciens gardiens de zoo flamands, Sophie Getgebourg et Tony Burfurst.

leur”Sanctuaire“En 2016, Tony Velfurst, un paradis des éléphants de 49 ans, dont 15 personnes qui travaillaient comme soigneurs d’éléphants au zoo d’Anvers et une partenaire Sophie spécialisée dans les soins aux grands singes, était sur un toit en ardoise au milieu. Installé sur un ancienne ferme 29 hectares de pâturages à Busier Galan (Autobienne) au coeur du Parc Naturel Périgor Limousin, avec 1 300 habitants.

Le maire Emmanuel Dexe, le premier “j’ai été un peu surpris” maïs “Heureux« L’arrivée de nouveaux acquéreurs sur d’anciennes terres agricoles abandonnées est séduite par le projet.

Service limité. 2 mois pour 1 € sans engagement

Pendant cinq ans, la commune et le couple (qui finiront par ramasser 6-7 éléphants) travailleront avec les autorités sur les procédures, notamment la sécurité des éléphants s’échappant dans la vaste forêt de noyers et de châtaigniers. Région.

“”Maison de retraite éléphant qui ne rentre pas dans le cadre administratif“Aujourd’hui, le maire rit.

En même temps, les couples parfois “Plus de 100 bénévoles“Construire un parcours de 8 hectares, entouré d’épais câbles de grue fixés à une hauteur de 2,50 m sur un ancien poteau EDF en béton armé.

Gandhi s’y est promené pendant environ 20 minutes ce matin de novembre, dégustant régulièrement des châtaigniers, des branches de saule, des salades et quelques citrons (son mets préféré) du quartier.

Si le vénérable Pakiderm a vécu en captivité la moitié de sa vie au Danemark et l’autre moitié en Bretagne, la brise fraîche de ces vallées à 400 m d’altitude ferait d’elle toujours un nouvel enclos chauffé à 18°C. Revenons maintenant à. Deux pompes à chaleur et un poêle.

Selon Sofie Goetghebeur, cette amélioration coûtera au total 1 million d’euros, financés d’abord par l’épargne du couple, puis par des ONG individuelles et de protection des animaux (Fondation Brigitte Bardot, One Voice, World Animal Protection, Animal Trust). don de.

-Trouver un autre résident-

Ici, l’enceinte a jusqu’à 3 scalpels et “Séparer“Si nécessaire, selon Verhulst.”Au zoo, combattez quand les vieux éléphants manquent d’espace“.

Actuellement, il reste à trouver d’autres résidents. Pas de petit boulot…

Le cirque de voyage français c’est “Une quinzaine d’éléphants“Selon William Kirwitch, président de l’Union of Circus and Spectacle Animal Abilities.”Nous ne les donnons pas à eux ou à d’autres“, prévient-il.

Pour Cécile Erny, directrice de l’Association du parc zoologique de France (Afdpz), ouvrir un tiers refuge est “Intention toujours louable“Mais il y a une centaine de zoos français.”22 éléphants d’Afrique et 13 éléphants d’Asie“,”ne t’en fais pas“.

leur”Mission de conservation“,Zoo”Des soins appropriés et des enclos bien équipés soutiendront l’animal pour le reste de sa vie“, Elle dit.

Pour M. Kirwich, dont la famille s’occupe d’animaux depuis 150 ans, les deux créateurs d’Elephant Haven sont “Définitivement passionné“Mais soutenu”Arc de la Société zoologique“Optimal”Appel de fonds“Par des dons rien que pour le soin des animaux”, attaque-t-il.

Cet artiste de cirque méfiant cite l’exemple de l’ancien zoo de Ponskolf (Morbihan), où vécut Gandhi. Acheté par une ONG pour préparer les animaux à retourner dans la nature et liquidés un an plus tard.

“”Il faudra plusieurs années pour ramener les éléphants au groupe” Lorsque “Enfermer 6 mois dans 1 an“Au coeur des montagnes françaises”C’est une mort rapide garantie“, Il a peur.

Application L’Express

Analyse de suivi et décryptage où que vous soyez

Téléchargez l'application

Téléchargez l’application

Selon l’Afpdz, les éléphants peuvent vivre jusqu’à 70 ans dans la nature et jusqu’à 60 ans en captivité. Dans le cas de Tony Burfurst, Gandhi “Peut vivre encore 20 ans« Dans sa nouvelle maison.


avis

Chronique

Frédéric Filloux est chroniqueur à L'Express et rédacteur en chef de Monday Note.Frédéric Phillow

Tête d’étoile

Stéphane ValenskiStéphane Valenski

Chronique

Rama Yade, vice-président du Parti radical (PR), 10 mars 2012.Sylvain Fall

Chronique

Crédit : LAURA ACQUAVIVAChristoph Donner