Les livres à ne pas manquer : Jean-Christophe Buisson et Jean-Séville, Jean-Michel de la Compte, Nicholas Shodun

Le dernier carré

Sous la direction de Jean-Christophe Buisson et Jean-Séville.

Perrin, 383 pages, 21 euros.

Service limité. 2 mois pour 1 € sans engagement

L’Express Note : 4/5

La victoire n’est pas la seule chose qui est belle. Les histoires et les légendes les plus émouvantes sont souvent écrites avec des perdants épiques. Le dernier carré De la bataille des Thermopyles à nos jours, je rends hommage aux guerriers et résistants qui ont su devenir héroïques dans la défaite. Pour défendre leur cause, Jean-Christophe Buisson et Jean-Séville ont réuni une vingtaine d’historiens, journalistes et écrivains pour cette collaboration – la présence du chanteur culte Jean-Pax Mehlet. La fin de l’année. « L’Algérie française.

de Le dernier carré, Ne rien lire sur Waterloo et Dien Bien Phu. C’est une bataille où beaucoup d’encre coule déjà. Cependant, il existe des textes sur Massada et les Jacobites, des textes sur la réhabilitation des soldats de la Ligne Magino ou le Papal Zurve massacré en 1870. Qatar et Camisards, Shuan et Communide sont tour à tour célébrés. Ce vaste parcours d’histoire redécouvre des personnages fascinants tels que Saigo Takamori, le dernier samouraï, et le chef indien Pontiac, qui refusa de se soumettre aux anglais en 1763 et hissa un drapeau blanc au centre du village. fleur de lys… Au-delà du romantisme et de la panacée, il faut rendre hommage au sens du sacrifice qui rend hommage à ces personnages glamour. A notre époque nihiliste, ce livre nous rappelle le passé glorieux de savoir mourir pour un idéal plus grand que nous. Des armes, des citoyens ? Louis-Henri de La Rochefoucauld

hommes et femmes.Notes sur l’esprit du temps

Par Jean-Michel Dela comptée.

Fayard, 219 pages, 18,50 euros.

Note expresse : 4/5

Jean-Michel Delacomptée aime-t-il la cause du sinistre ? Publié par des romanciers et des essais en 2018 Notre français, L’éloge du langage menacé par la standardisation et les techniques de victoire. Aujourd’hui, il dédie un cri de vigilance à un sujet brûlant : la relation entre les hommes et les femmes. Sa cible ? Une « révolution morale » qui exige la destruction du patriarcat au nom de l’égalité parfaite entre les individus. Non sans courage, l’auteur évoque la « fonction régulatrice » de l’apparition du père « en voie de régression ». Contrairement à l’idée d’homogénéité entre les hommes et les femmes, il soutient que leurs dissemblances ont établi notre civilisation depuis Adam et Eve. C’est cet « équilibre serré entre les deux aspirations de genre hostiles et complémentaires de l’humanité, mais soigneusement entretenues » qui fait le sel de l’existence à ses yeux.

Dans un style élégant, De La Compte convoque Molière, Pascal et Rousseau, soulignant les contributions des femmes à l’amélioration du langage et soulignant les vulnérabilités du “sexe fort”. Obsédé par les nuances pour respecter la culture et l’histoire, il défend une « civilisation des mœurs » de plus en plus sophistiquée. Notes sur l’esprit du temps Composez une illustration vivante. Mais les idées de l’essayiste laissent la question sans réponse. Difficile de voir les femmes renoncer à leurs revendications, alors comment les satisfaire tout en préservant le plaisir des échanges entre hommes et femmes ? Tout un défi lorsqu’on discute du consentement. Samuel Dufay

La nuit de l’aventurier

Par Nicolas Chaudun.

Plon, 240 p. , 18 €.

L’Express Note : 3/5

L’éditeur d’art et documentariste Nicholas Chaudung nous a quittés en 2019. L’île des enfants perdus, L’histoire d’un tournage maudit à Belle Ile Ammer par Marcel Carné. Il nous revient avec “succès”. C’est le succès d’un coup d’État de la présidente de la Seconde République, Luina Poléon Bonaparte, au petit matin du 2 décembre 1851, précurseur d’un long règne de 18 ans. .. Un coup d’État formel et obligatoire. L’auteur détaille les portraits percutants des collaborateurs qu’il soutient. Pour évoquer les souffrances de l’éphémère Seconde République, Nicolas Chaudun est ici conteur, dramaturge et mémorial, et n’hésite pas à interférer avec la conscience du futur empereur. La nuit de l’aventurier Cela ressemble à une épopée exaltante de la série Milli, plutôt que d’interdire les cours d’histoire – nous pensons 24 heures chrono..

Application L’Express

Analyse de suivi et décryptage où que vous soyez

Téléchargez l'application

Téléchargez l’application

Tout a commencé avec le plus grand secret qui est la clé du succès. Persigny, âme abominable du président Prince, Morney, demi-frère et ministre de l’intérieur, Maupas, commissaire de police, San Arnaud, ministre de la guerre… tous déterminés à mater cette république, comme l’écrit Chaudung. suffrage universel et paralyse le pays après la suppression des ateliers nationaux – un grand effort de Victor Hugo en transit. La capitale a été quadrillée, le Congrès a été verrouillé, les politiques se sont arrêtées… Avec la barricade érigée le 3 décembre, tout va bien. Malgré les réticences du président, le sang coule. Cela n’empêche pas les gens de voter pour lui le 21 décembre. député


Louis-Henri de La Rochefoucauld, Samuel Dufay, Marianne Payot


avis

Tête d’étoile

Stéphane ValenskiStéphane Valenski

Chronique

Crédit : LAURA ACQUAVIVAChristoph Donner

Chronique

Robin Rivaton, essayiste, membre du Conseil d'évaluation scientifique de la Fondation pour l'innovation politique (Fondapole).Robin Rivaton

Journal libéral

"Si ce n'est pas faux quand de nombreux économistes prestigieux viennent dire que c'est le bon moment pour emprunter aujourd'hui, ils s'expliquent pour la mauvaise raison."Considérez Alan Madran.Alain Madelin