Les Pays-Bas craignent de nouvelles émeutes après le durcissement de la réglementation

Lors d’une conférence de presse prévue à 19h (18h Greenwich Mean Time), le Premier ministre Mark Rutte annoncera la fermeture des bars et restaurants à 17h au lieu de 20h. Rester ouvert, ont rapporté les médias locaux.

L’hôpital a également effectué une opération chirurgicale prévue pour libérer le lit lorsque le cas a atteint des niveaux record, malgré les dernières restrictions et le fait qu’environ 85% des adultes néerlandais sont vaccinés.Le ministre de la Santé a déclaré qu’il annulerait.

Les autorités néerlandaises ont enregistré 21 350 nouvelles infections vendredi. C’est juste en dessous de la moyenne de 22 258 au cours des sept derniers jours.

Service limité. 2 mois pour 1 € sans engagement

Selon le radiodiffuseur public NOS, lors d’une réunion vendredi, le gouvernement néerlandais a décidé de fermer les magasins, bars, cafés, restaurants, cinémas et magasins non essentiels de 17 heures à 5 heures du matin.

Les écoles restent ouvertes malgré la plus forte augmentation des infections chez les enfants, mais les élèves de plus de 10 ans devront probablement porter des masques, selon des sources NOS au cabinet.

Des experts de la santé de l’équipe néerlandaise de lutte contre l’épidémie auraient estimé que la nouvelle fermeture de l’école serait préjudiciable aux enfants, comme au début de la pandémie.

-Situation tendue-

Le renforcement des mesures actuelles risque d’enflammer la situation déjà tendue aux Pays-Bas, une scène de quatre nuits sous haute tension dans diverses villes depuis vendredi, notamment à Rotterdam et La Haye.

“”On se prépare les oreilles et les yeux ouverts“Gijs van Nimwegen, un porte-parole de la police de Rotterdam, a déclaré.”J’espère que ça se calme partout aux Pays-Bas et à Rotterdam.“, a-t-il ajouté à l’AFP.

Le pays a repris le confinement partiel le 13 novembre, et une série de restrictions sanitaires a touché spécifiquement le secteur de la restauration, qui doit être fermé à 20 heures. Les manifestations publiques sont interdites et les matchs de football se jouent dans des salles fermées.

Le gouvernement envisage également d’interdire certaines zones non vaccinées, comme les bars et les restaurants.

Les deux dernières réunions du Premier ministre consacrées à l’épidémie ont été caractérisées par un affrontement entre policiers et manifestants devant les ministères de La Haye.

Puis, des manifestations anti-restriction organisées via les réseaux sociaux ont rapidement glissé à Rotterdam vendredi, où des voitures ont été incendiées, des policiers ont été lapidés par des centaines de jeunes cagoulés et des hooligans, et ciblés avec des feux d’artifice.

Application L’Express

Analyse de suivi et décryptage où que vous soyez

Téléchargez l'application

Téléchargez l’application

Après cela, l’anxiété s’est propagée à d’autres villes néerlandaises. Au total, 173 personnes ont été arrêtées dans tout le pays depuis vendredi.


avis

Chronique

Rapide! Rapide! Il faut blâmer, justifier, exiger encore une autre loi, imposer au nom du bien et critiquer Abnus Charmani.Abnoussé Shalmani

Chronique

Christoph Donner.Christoph Donner

Chronique

Nicolas Buzou (P. CHAGNON / COCKTAIL SANTÉ)Nicolas Buzo

Journal libéral

Neuilly-sur-Seine, France, 18 novembre 2021, portrait de l'homme politique français Alain Madran. Il a servi trois ministres entre 1986 et 1995 et s'est présenté sous l'étiquette de démocratie libérale aux élections présidentielles de 2002.Alain Madelin