Les trésors de la collection Altani s’installent à l’Hôtel de la Marine

Les quatre galeries, où étaient conservées les tapisseries royales à l’époque du dépôt du roi de France, présentent une centaine d’objets rares, dont des statuettes appartenant à une civilisation très ancienne.

Ils ont été entièrement restaurés et remis à neuf avec les dernières technologies de pointe et certains des meilleurs matériaux.

Au cours des 20 prochaines années, le bâtiment emblématique du XVIIIe siècle sur la place de la Concorde nouvellement restaurée, l’Hôtel de la Marine, accueillera des œuvres de la collection de Cheikh Hamadbin Abdullah Altani. Au total, il varie de 5 000 à 6 000, datant d’il y a des milliers d’années à nos jours. Il y a aussi une exposition temporaire thématique à cet endroit.

Service limité. 2 mois pour 1 € sans engagement

Une convention en ce sens a été signée entre la Fondation Altani et le Centredes monuments nationaux (CMN). L’investissement total des mécènes du Qatar est de “confiance», selon deux agences. Le média a levé 20 millions d’euros, l’information n’a été ni confirmée ni démentie.

Les œuvres de la collection ont déjà été exposées dans le monde entier, notamment à New York, Londres et Tokyo.

civilisation mondiale“La première galerie contient sept chefs-d’œuvre de quatre continents sur 5 000 ans.

Parmi eux se trouve l’idole Kiriya (Anatolie), une pure abstraction laiteuse de 3 300 à 2 500 av. La tête d’un pharaon datant du point culminant de la civilisation égyptienne antique avec un jaspe rouge. Une rare sculpture en bronze doré de la dynastie Han en Chine représentant un ours. Un pendentif maya en forme de masque, une pièce rare de ce type.

-Visage sculpté-

Cette galerie ouvre une exposition comme une vitrine, grâce aux arts de la scène conçus par Tsuyoshi Tane, l’une des stars de l’architecture japonaise.

Composé d’une cascade de fleurs dorées accrochées au plafond avec des fils d’or, il enveloppe le visiteur dans une sorte d’univers.Résonne avec l’universalité de l’art“Amin Jaffer, conservateur général de la collection Altani, a déclaré à l’AFP.

La deuxième galerie est un couloir en diagonale qui plonge dans l’obscurité, affichant 11 visages intemporels sculptés.

Très éclairée, elle apparaît devant le visiteur et fait face à l’expression de sa propre image et de l’image de l’homme à travers les époques et les cultures.

Parmi les chefs-d’œuvre se trouve la tête d’un homme en quartzite (vers 2050 av. J.-C.) désignant la sculpture de Gudea, le souverain de la cité-état de Lagash (Mésopotamie). Chef de Fang-Betsi au Gabon (1700-1850). Buste de la calcédoine de l’empereur Hadrien. Il a été sculpté vers 1240 et rattaché au buste de Vermeil au XVIe siècle.

D’autres trésors antiques très sophistiqués les suivent dans des couloirs parallèles : objets de pierre profondément sculptés, or et argenterie, pierres précieuses et ornements sur la côte méditerranéenne de 900 à 100 avant JC, Et quelques œuvres de joailliers olmèques (au moins 1200 avant JC).

La visite se termine par un chef-d’œuvre islamique, “Exposition spéciale sur de nouveaux thèmes pour favoriser les échanges culturels internationaux», selon M. Yaffer.

Application L’Express

Analyse de suivi et décryptage où que vous soyez

Téléchargez l'application

Téléchargez l’application

Manuscrits, ferronnerie, textiles, poterie, verrerie et bijoux sont collectés dans tout le monde islamique, de la dynastie omeyyade à l’empire moghol. Parmi les chefs-d’œuvre se trouve le Folio du Coran bleu, l’un des manuscrits les plus célèbres datant du Moyen Âge, dont l’origine est controversée.


avis

Chronique

Portrait d'Albert Moukheiber, 8 janvier 2020, Paris, France.Par Albert Moukheiber

Chronique

David Babeles

Le groupe de réflexion L’Express

Le dernier réacteur français a été lancé en 2004.Cécile Maisonneuve est Senior Fellow à l’Institut Montagne et Conseillère au Centre Énergie et Climat de l’IFRI.

Chronique

SharmaniAbnoussé Shalmani