L’Europe et la France s’ennuient face aux nouvelles variantes du Covid-19

Le B.1.1.529 n’est pas le bienvenu en Europe. Le profil « supervariant », porteur qui suggère une résistance vaccinale au Covid-19, selon l’analyse initiale d’une trentaine de mutations chez peplomer, inquiète les autorités sanitaires continentales. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) appelle l’attention, l’analyse de cette nouvelle souche de Covid-19 prendra du temps. Nous vous déconseillons également de prendre des restrictions de voyage.

Trop tard. L’expérience des dangereuses variantes alpha l’hiver dernier et la propagation rapide du delta printanier ont incité l’État à prendre des mesures rapides. Vendredi midi, le Royaume-Uni a interdit les vols en provenance d’Afrique du Sud et de cinq autres pays voisins.

La Commission européenne a également proposé ce vendredi de suspendre les vols en provenance d’Afrique australe, détectés pour la première fois début novembre. “La situation évolue très rapidement. Nous voulons faire de notre mieux pour ralentir la propagation de cette variante”, a déclaré à l’AFP un porte-parole du comité. Plusieurs États membres, dont la France, sont déjà aux commandes.

Service limité. 2 mois pour 1 € sans engagement

France, Pays-Bas, Allemagne, Italie…

La France a suivi vendredi les traces de la Grande-Bretagne, annonçant une suspension immédiate des arrivées en provenance de sept pays d’Afrique australe : Afrique australe, Lesotho, Botswana, Zimbabwe, Mozambique, Namibie et Eswatini. “Les personnes ayant voyagé dans l’un de ces pays au cours des 14 derniers jours sont invitées à se signaler aux autorités et à effectuer un test de dépistage RT-PCR dès que possible”, a ajouté la Primature de Matignon.

Les Pays-Bas interdisent également les vols en provenance de cinq pays d’Afrique australe. En Allemagne, seuls les citoyens allemands sont autorisés à rentrer d’Afrique du Sud vendredi soir, et le ministre allemand de la Santé à la retraite Spahn, soumis au respect de 14 jours de quarantaine, même s’il est vacciné. “La dernière chose dont nous avons besoin maintenant est l’introduction de nouvelles variantes qui causent plus de problèmes”, a-t-il déclaré.

L’Italie a finalement interdit ce vendredi son territoire à toute personne ayant séjourné en Afrique australe au cours des « 14 derniers jours ».

Globalement, en Asie, Singapour a annoncé une interdiction similaire à dimanche au Royaume-Uni, à l’exception des citoyens et résidents. Il y a beaucoup de Japon. Les personnes arrivant d’Afrique australe après samedi seront soumises à une quarantaine de 10 jours dans des endroits sélectionnés par le gouvernement. Ils doivent passer le test Covid à leur arrivée au Japon, et les trois autres doivent le passer pendant cette quarantaine. Radical.

Préjugés contre l’Afrique du Sud

Initialement en réponse aux seules restrictions à Londres, le gouvernement sud-africain a condamné la décision « gênante ». Le ministre sud-africain des Affaires étrangères, Naledi Pandor, a déclaré dans un communiqué : “Notre préoccupation immédiate est les dommages que cette décision causera à l’industrie et aux entreprises du tourisme dans les deux pays”.

Les craintes associées à cette nouvelle variante, détectée alors que les restrictions sanitaires provoquaient des tensions sociales et une méfiance persistante à l’égard de la vaccination, ont entraîné une baisse des prix du pétrole et une forte baisse de la bourse mondiale du riz. Tokyo a perdu 2,53% au cours de clôture, et Francfort et Londres ont perdu plus de 3% à l’ouverture. L’indice phare de la Bourse de Paris, le CAC 40, a chuté de 3,79% vendredi matin.

Jusqu’à présent, seule une poignée de cas ont été officiellement détectés parmi les voyageurs en provenance du continent africain, non seulement en Afrique du Sud et au Botswana, mais aussi à Hong Kong et en Israël.

Application L’Express

Analyse de suivi et décryptage où que vous soyez

Téléchargez l'application

Téléchargez l’application

Mais le potentiel de sa propagation est “très rapide”, a prévenu jeudi le virologue Trio de Riuler lors d’une conférence de presse du ministère sud-africain de la Santé. Son équipe du KRISP Institute, soutenue par l’Université du KwaZulu-Natal, avait déjà découvert l’année dernière une version bêta très contagieuse.


avis

Chronique

Christoph Donner.Christoph Donner

Chronique

Nicolas Buzou (P. CHAGNON / COCKTAIL SANTÉ)Nicolas Buzo

Journal libéral

Neuilly-sur-Seine, France, 18 novembre 2021, portrait de l'homme politique français Alain Madran. Il a servi trois ministres entre 1986 et 1995 et s'est présenté sous l'étiquette de démocratie libérale aux élections présidentielles de 2002.Alain Madelin

Chronique

Frédéric Filloux est chroniqueur à L'Express et rédacteur en chef de Monday Note.Frédéric Phillow