L’excès de dette continue de baisser par rapport à 2019, selon la Banque de France

Au total, 102 277 procédures de surendettement ont été déposées en France métropolitaine au cours des 10 premiers mois de l’année depuis début 2021. Ce nombre reste inférieur de 16 % à celui de la même période en 2019, mais a augmenté de 16 % par rapport à 2020. 2020 est une année atypique au cours de laquelle des mesures d’aide ont été mises en place pour faire face à la pandémie.

Le PIB de la France a enregistré la plus forte baisse annuelle (-7,9 %) en 2020 depuis le début de la série en 1950, mais le nombre de dossiers de surendettement soumis pour rééchelonnement ou remise de dette a progressé : non seulement il a diminué de 24 %. A la Banque de France.

Cependant, « En 2022, avec l’aide à la migration et la fin progressive du moratoire, s’il faut encore faire attention à l’évolution du nombre de candidatures, on assistera à un scénario d’augmentation significative qui était encore envisagé il y a quelques mois. C’est rare aujourd’hui”, a indiqué vendredi la Banque de France.