Ligue 1 : le directeur sportif de l’OL Juninho confirme qu’il a quitté le club cet hiver

Le Brésilien Juninho, déconcerté en annonçant son intention de démissionner de son poste de directeur sportif de Lyon à la fin de la saison mi-novembre, a confirmé mercredi qu’il quitterait le club et quitterait la dame de bureau en janvier cet hiver. “Préparez-vous pour le reste.” Moins d’un mois après que son annonce ait surpris salariés et cadres de l’OL, l’icône du septuple champion de France (2002-2008), le Grand Lyon, est passé à l’inévitable rizière. Il a laissé une image mitigée en tant que leader.

“C’est mieux parce que le club prépare déjà la suite, donc je dois arrêter”, a-t-il déclaré après avoir vérifié les informations du quotidien. équipe Et Le Progrès. Juninho, 46 ​​ans, ancien meneur de jeu de bureau lady (2001-2009) lorsque le club rhodanien dominait le football français, a été béni par le président Jean-Michel Auras et les supporters des acclamations de Lyon en tant que directeur sportif en 2019. J’y suis retourné.

A Lyon, les anciennes idoles de Garland ne se sont pas contentées de se faire des amis, comme en témoigne le fait qu’elles ont fait équipe avec l’ancien entraîneur Rudi Garcia en mai dernier. En quittant le club, ce dernier a réglé un compte avec un Brésilien, l’accusant de vouloir s’immiscer dans ses choix sportifs. “Ma façon d’énerver Rudy. Il est vraiment froid et n’a aucun sens”, a soutenu l’ancien meneur de jeu, se sentant instinctivement et nerveux.

“Fatigue mentale”

Comme expliqué sur RMC le 17 novembre, le rôle de leader semblait lui peser lourdement. “Dans ma tête, c’était trois saisons”, a-t-il déclaré. “Pour beaucoup, directeur sportif, tu ne fais pas grand-chose. Mais je suis très fatigué mentalement (…). J’ai envie de faire une pause, mais” je suis inauguré en Europe parce que je n’ai pas le nécessaire Juninho, pensant devenir un entraîneur qu’il ne pouvait pas faire, a poursuivi.Maintenant que deux ans et demi se sont écoulés depuis que Juni était le directeur sportif, ce départ anticipé semble avoir du sens. Il semblait difficile pour la dame de bureau de se préparer d’abord pour la prochaine saison avec le manager.

Et les bilans de Juninho, qui aurait dû sortir avec Bruno Genesio, parti en juin 2019, sont pour le moment mitigés. Le succès, avec notamment l’adoption de Bruno Guimaran et Lucas Paqueta pour un total de 40 millions d’euros, a été un échec majeur. Il y a aussi eu des succès comme les 25 millions d’euros de son compatriote Tiago Mendes, ou les fiançailles d’Henrique, Jan Lucas et Camilo. Dix ans après avoir quitté l’OL en tant que joueur, Juninho, débutant dans ce rôle, semble manquer de relais en Europe, notamment en choisissant Silvinho, le premier entraîneur à être licencié en octobre 2019. J’ai demandé au Brésil de m’embaucher.

Depuis le départ de Genesio, Lyon a été disqualifié de la Ligue des champions. C’est un objectif important à atteindre cette saison afin de relancer les finances du club, qui a annoncé une perte historique de 107 millions d’euros sur l’exercice 2020. -2021.