Ligue 1 : les Mets frappent bien avec un gros coup (0-1)

Nisowa a probablement occupé le fauteuil de vice-champion du championnat pendant seulement une semaine. Les hommes de Christophe Galtier ont perdu de précieux points dans la course de Ligue des champions, qui a reçu les Mets samedi soir, en attendant que Lorient et le Stade Rennais jouent le 100% breton dimanche après-midi. Le Riviera Club n’a pas réussi à marquer un seul point (0-1) face à une lanterne rouge qui a tenu à réussir à se reconnecter pour rester en contact avec la zone de maintenance.

Choses dont il faut se rappeler

La rencontre entre ces deux équipes opposées au classement a été très féroce dans le duel. Après seulement 25 minutes de jeu, neuf fautes avaient déjà été commises de part et d’autre, comme ce tacle incontrôlé d’Andy Delort de Vincent Pajot.

En raison du manque d’inspiration, Nisowa a été étonné de la marque de 30 minutes de l’action que le visiteur a réalisée en seulement trois passes. Boubakar Kouyate envoie un long centre à Fabien Centonze, et Fabien Centonze lance Nicola de Préville profondément dans le côté droit. L’ailier des Mets ne laisse aucune chance à Walter Benitez (0-1, 31), Sentonze traversant puissamment le sol au premier poteau, où il coupe la passe d’une subtile touche à droite à bout portant.

Contrairement à Clermont-Ferrand le week-end dernier, Nisowa joue de manière réactive, mettant une pression immédiate sur ses adversaires et essayant de revenir rapidement au score. Quelques secondes avant la pause, Calvin Stengs adressait un centre spectaculaire, mais la tête plongeante d’Andy Delort s’est retrouvée avec la gardienne Alexandre Oukidja.

Au retour des vestiaires, cette pression a augmenté car l’hôte n’a pas pu trouver de solution pour débloquer les Mets. En particulier, le gang, dirigé par Dante, est exposé à des contre-attaques dangereuses comme celles initiées par Dupréville, qu’Ibrahima Niane gâche avec son geste final. Les hommes de Frederick Antonetti dans les dernières minutes, comme en témoignent cette frappe décisive de Morgan le Fay à côté, ou cette tête d’Andy Delort saisissant le poteau gauche d’Alexandre Oukidja. Grâce à l’équipe défensive très dense, ils peuvent enfin garder le score et laisser 3 points.

Joueur : Nicola de Préville

Attendant la nouvelle prestation d’Amine Gouiri après un double son à Clermont-Ferrand le week-end dernier, c’est finalement l’homologue des Mets qui s’est imposé lors de cette conférence à Allianz Rivera. Parmi tous les bons coups du visiteur, Nicola de Preville était la principale menace pour Nicola de Preville, grâce à ses percussions et sa vitesse. Il est le passeur définitif de Fabien Centonze avec le seul but du match. Au début de la deuxième phase, l’ailier droit n’était pas loin d’offrir un deuxième caviar avec une percée spectaculaire, mais Ibrahimanane a tardé à déclencher sa frappe. Il a cédé sa place à Bacar Traoré en 80 minutes.

Nombre : 16

Nisowa, qui peinait encore à faire jouer, n’a attaqué que quatre fois en première période, mais a réussi deux de ces tentatives. De retour du vestiaire, déterminé à renverser la vapeur, l’hôte a fait une descente dans la zone des Mets, faisant de nombreuses intrusions et croisements au besoin. En seconde période, ils ont réussi à tirer 16 fois, mais n’ont pas visé une seule fois.