Ligue 1 : Rennes dauphin du PSG, Monaco a été retenu malgré le naufrage de Ben Yeder et Bordeaux… A retenir

Nouveau dauphin : la taille du patron de Rennes

Renne n’est clairement pas jouable pour le moment. Les Bretons, qui participaient aux huitièmes de finale de la Ligue Europa Conférence en début de semaine et étaient invaincus toutes compétitions confondues depuis le 19 septembre, sont revenus sur la pelouse de Lorient (0-2). Si Benjamin Bourige pensait commencer à marquer dès sa première occasion chez les Rennais (20e), alors si Kamaldeen Sulemana apparaissait d’abord hors-jeu au deuxième poteau, cela ne bloquerait forcément pas la situation en seconde période.C’était un Gaetin Labold typique. Gardant un œil sur la frappe repoussée (75e), Jeremy Doc a été le deuxième meilleur buteur du championnat avant de confirmer son neuvième succès en 11 matchs (77e) blessé dans la foulée.Il a été planté pour la 9e fois de la saison. Deux buts très importants pour pousser le Stade Rennais à la deuxième place du PSG. Nouveau statut naturel. Lorientai est à la 15ème place sans victoire depuis le 22 septembre.

Joueur : Critères de Ben Yeder

A l’image de Rennes, si les Monégasques vérifient les billets européens lors des huitièmes de finale de Ligue Europa cette semaine, les joueurs de Niko Kovac devront reprendre leur avance en championnat avec Strasbourg après avoir marqué un seul point en trois matches. Wissam Ben Yedder va inscrire un huitième but sur penalty (45+1) sur 15 sorties avec l’ASM car Aurélien Tchoameni n’était pas là au début de ce duel entre équipes en quête d’une place en Europe. Ça le met en même temps à ses critères la saison dernière quand il s’est retrouvé avec 20 unités. Ludwig Ajork lui a répondu par le même exercice sur son sixième but (48e) cette saison, empêchant des joueurs de rock de passer devant le classement. Et personne ne va plus loin. Monaco est toujours 8e et Strasbourg 7e.

Série : Jamais 3 sans 4 pour Brest

Brest est en pleine forme depuis plusieurs semaines (trois succès consécutifs en L1 contre Monaco, Lorient et Lens) et est à l’herbe dans la galère bordelaise depuis le début de la saison. De ses huit derniers matchs de championnat. Les hommes de Michel Der Zakarian n’ont pas volé les Girondins en poussée, mais les Girondins ont d’abord été marqués par Stian Gregersen (43e). Pourtant, Ricardo Mangas était complètement percé et offrait l’égalisation à Jérémy Le Duaron (60e), qui s’emparait du doublé du gauche quelques minutes plus tard (66e). Pondéré par son instabilité, Bordeaux recule désormais à la 17e place. Brest s’est encore battue depuis les six rencontres (4 victoires et 2 nuls) et remonte à la 12e place.

Objectif : éclaircir Konan

Généralement beaucoup plus ludique Reims et Clermon offraient une très mauvaise vue avec du champagne. Là, les bulles n’ont pas vraiment disparu… jusqu’à ce que le temps soit ajouté. Et le pied gauche de Ghislain Konan s’amincit dans cet état quasi vide (90e+1). Le premier but de la saison ivoirien marqué, et quel but : Konan a fourni 3 points de nulle part au stade de Reims avec un puissant canon de 20 mètres qui est passé sous la barre d’Ouparine Djoco… Les hommes de Garcia ont pris la 14e place, remportant leur première victoire depuis le 26 septembre. Mais pour Clermon, qui a subi sa cinquième défaite et n’a jamais échappé au barrage, rien ne s’est mal passé.