Ligue 1 : Saint-Etienne confirme, objectif s’effondre, Nice bat Clermont-Ferrand… ce qu’il faut retenir dans le match à la veille des JO

De la victoire du Paris Saint-Germain à Nantes (3-1) en fin de journée de samedi au choc de la 14e journée de championnat ce dimanche soir, une variété de six matchs de Ligue 1 française se sont joués sur la pelouse. Les résultats ont été bons pour certaines équipes, mais à l’approche de la mi-saison, d’autres ont perdu des points précieux.

Le parti vert se lève

Après avoir effectué un début de saison catastrophique sans gagner 12 matchs, l’ASSE a confirmé la reprise déjà observée lors du match de la veille face à Clermont-Ferrand (3-2 victoires). En roulant sur l’herbe de Troyes, les joueurs de Claude Puel récupèrent trois points très importants pour rester dans la course, grâce à une superbe reprise de Miguel Trauko. Il s’agit de la première non rétrogradation et accueillera les Parisiens dimanche prochain.

Brest modifie l’objectif

C’est une grosse surprise en cette 14e journée de championnat. Anciennement fier dauphin du PSG, Reims s’est installé à la pointe bretonne en début d’après-midi. Face à une poitrine bien placée sur le bas-ventre moelleux de League One, le voyage s’est avéré plus dangereux que prévu. Les visiteurs ont été rapidement récupérés par leur hôte, qui a marqué en trois minutes de jeu grâce à Steve Mounier, avant que Brendan Chardonnet ne double sa mise au bout de 10 minutes. Romain Faivre a creusé l’écart à trois buts peu de temps après avoir joué à la 30e minute. En seconde période, Jérémy Le Duaron a inscrit le quatrième et dernier but de la rencontre d’une superbe frappe du haut à gauche. Quelques minutes plus tard, Lens fête ses 10 ans après avoir éliminé Arnaud Karimend. Cette mauvaise opération se fait au détriment des gens du Nord qui quittent le podium.

Gouiri pour sauver les Niçois

Reims est descendu du podium non seulement parce que Rennes a battu Montpellier, mais aussi parce que Nice a gagné sur la pelouse de Clermont. C’est un autre déplacement qui ressemble à un piège pour le très séduisant Niçois depuis l’arrivée de Christophe Galtier sur le banc cet été. Et c’est l’Auvergne qui a marqué grâce à une tête de Floran Ogier, donc la rencontre n’a pas bien commencé.

Nice a eu beaucoup de mal à réagir et a attendu les 15 dernières minutes pour renverser cette rencontre mal embarquée, et le protagoniste a un nom : Amine Gouiri. En seulement cinq minutes, le jeune ailier gauche a fourni un pilier de salut. Deux buts qui permettent à sa famille de devenir le nouveau dauphin du PSG à 10 jours du match avec le leader du championnat.