Ligue 2 : Khan gagne (1-0), le Paris FC poursuit sa remontée

Le match entre Stéphane Moulin et l’ancien entraîneur de Thierry Laurey en L1 a profité de la rencontre du Paris FC. Le volume facial frustré de Mulan parlait. Le Parisien a profité des failles actuelles de Khan (septième match sans victoire) pour remporter trois victoires consécutives. C’est la crise de Khan qu’il a continué à perdre face à l’équipe N3 en Coupe de France. Le Paris FC a obtenu de bons résultats puisqu’il a remporté le top cinq.

Choses dont il faut se rappeler

Le Paris FC n’était pas brillant, alors en pleine crise de confiance en lui, il a pris l’équipe de Khan au sérieux et est parfois devenu un fantôme. Le spectacle n’était pas toujours sur le terrain. Après la séance d’autographes monstre (2 000 personnes), Orelsan, un rappeur de Khan, a chanté le titre du nouvel album, a donné le coup d’envoi et a mis le feu au stade d’Ornano. “Le meilleur coup d’envoi de tous les temps”, sourit-il. Les deux équipes peinaient à s’entendre tandis que Khan’s Copp déployait une banderole hostile et ironique, mais frappait en début de match avant de reprendre ses encouragements. Dans cette ambiance mystérieuse, le Paris FC, organisé en 4-4-2 avec Arimami Gory titulaires en L2 pour la première fois cette saison, a été le plus dangereux en première période. Kahn respirait souvent l’enthousiasme. Pourtant, Riu est décisif en faisant tourner la tête de Warren Caddy (19e). Le caddy place alors sa récupération juste à côté (25e). Grâce à Mustafa Name, Gory a réussi l’accrochage (0-1, 64e) à Paris. En remportant le duel avec le meilleur buteur de Khan Mendy (7 buts), Vincent Demarconay prend l’avantage (68e). Les Parisiens ne s’inquiètent plus. Les joueurs Khan sont multipliés par une approximation et mis en salle par leurs supporters. Après que Jaouen Hadjam (90e+4) ait raté le ballon 2-0, le stade d’Ornano sonne devant la nouvelle prestation ratée de son équipe. Le Paris FC en a profité.

Joueur : Arimami Gory

L’ancien attaquant du Havre et de Troyes, 25 ans, s’est luxé l’épaule lors de son premier match contre le Paris FC le 18 septembre à Sochaux. Alima Migory, prêtée au PFC par le Cercle Bruges (D1 Belgique) le 1er septembre, après avoir été fondée en Coupe de France berline dimanche dernier, a fait ses premiers pas en L2. Sur son côté gauche, il a montré beaucoup de vitesse. Et il a tout de suite débloqué le compteur (64e). Gory a participé à la montée en L1 de Troyes la saison dernière (5 buts)

Numéro 3

Le Paris FC a depuis remporté trois victoires consécutives contre Dijon et Rodez sur le même score (1-0).

réaction

« Tout au long du match, gagner a du sens même s’il n’y a pas une grande différence entre les deux équipes. On a maîtrisé le jeu, le ballon. On n’a pas été assez efficace. se sont passés plus facilement à la mi-temps. Nous étions pressés quand nous devions passer du temps. Nous avons bien commencé. En seconde période, il faut plier le match, même si on ne l’oublie pas Alexandre Mendy avait une grosse chance. On s’expose beaucoup moins qu’en début de saison. C’est efficace, mais parfois il faut envisager de marquer un deuxième but. L’équipe de Caen s’est sentie un peu retenue. Elle est dans une situation difficile. Malgré leur bon intentions, I Nous n’avions pas confiance qu’ils lâcheraient un peu plus. Il y aura un jeu assez excitant à la fin de 2021. “” L’entraîneur du Paris FC Thierry Laurey

“On est content de l’état d’esprit. On est dans la continuité du dernier match et il y a trois cleansheets d’affilée. C’est rien. Si on veut grimper, je sais qu’on n’a plus le droit de bêtement perdre des points. Nous nous concentrons sur nos objectifs. Malgré les masses chaudes, nous étions calmes. Nous avons une année civile 2021. Je veux terminer. Nous nous sommes fixés comme objectif de ne pas perdre le match sur les pauses. “” Ousmane Camara, le défenseur central du Paris FC.

Feuille de match

Kahn-Paris FC : 0-1 (0-0)

Arbitre : M. Boranger.

but. Gory (64e).

Attention. Khan : Waja (21e) ; Paris FC : Lopez (73e), Guilavogui (83e).

Kahn : Riu-Vandelmersh, Rivières, Cise, Houda-Repenant (Shamal, 69e) Waja (Oniange, 46e), Deminge-Huntonji (Zadisserie, 65e), Mendi, Chahiri (Joseph, 80e). Entrée : Usine.

Paris FC : Demarconay-Cergi, Kanté (cap.), Kamala, Hanin-Giravogi, Sibby, Name, Gory (Diakité, 75e)-Lopez (Hajam, 90e), Caddy (Alpharera, 85e). Entrée : Raleigh.