Ligue 2 : Valenciennes, CAN, voyage délicat au mercato d’hiver…. Thierry Laurey prend des parts

Avec trois points d’avance sur le leader toulousain, le Paris FC s’apprête à vivre une fin d’année 2021 assez féroce. Si le 32e de finale de Coupe de France vs Lyon, qui est censé remplir Charlesti vendredi 17 décembre (21h), domine les esprits, Thierry Laurey ne se concentrera que sur le déplacement à Valenciennes. Lors d’une conférence de presse ce jeudi, les entraîneurs du Paris FC ont tenté à plusieurs reprises de recentrer le sujet sur ce qu’il a dit être “très effrayé”. Valenciennes n’a plus perdu depuis l’arrivée de Christoph Delmot sur le banc. Deux nuls 0-0 pour Le Havre et Ajaccio et une victoire 1-0 sur Grenoble. « Ils ont trouvé un élan et l’équipe a rapidement adhéré à ce principe et n’a pas atteint ses objectifs », souligne Laurie. Lorsque vous vous préparez pour un match, regardez la force et la forme du moment, pas le classement. Comme le Bastier que nous venons d’affronter, ils commencent à sortir de la tête de l’eau. Amience, ce serait la même chose. “”

Valenciennes n’accorde pas de buts en trois matchs. Le Paris FC fait encore mieux en maintenant ses buts imparables en quatre rencontres désormais. Les deux équipes s’appuient sur des défenses de fer. « Alors, pensez-vous que ce sera 0-0 ? » a équipé Raleigh. On ne joue pas au foot pour être 0-0. Nous avons certainement changé d’avis. Nous ne sommes pas si beaux, mais nous sommes plus efficaces. Mais c’est une erreur de dire que nous essayons juste de défendre. Le but est toujours de marquer au moins un but de plus que votre adversaire. Mais nous ne pouvons pas nous le permettre, nous devons donc être humbles. Nous sommes certes revenus en tête, mais l’important est d’y rester. Le championnat reste serré. J’aimerais continuer cette série le plus longtemps possible, et je voulais aussi avoir le Boxing Day (rires). Mais nous n’allons pas deviner. “”

Il met un terme au différend avec le Sénégal

Raleigh est également revenu sur la polémique qui a eu lieu au Sénégal après avoir commenté Aliou Cissé. “Nous avons essayé de l’appeler, mais il ne nous a pas répondu.” “On a des joueurs sélectionnables (NDLR : nom de Mustafa). On veut juste savoir s’il a 100%, 50% ou 20% de chances d’aller à la CAN”, explique l’entraîneur parisien. Ce sont des relations normales de sélection de club. C’est ce qui s’est passé à Kaba Diawara, en Guinée, en s’appelant pour Kanté et Guilavogui. Il en est de même pour Bernard Diomède (U20) et Laundry Shovan (U19) pour nos jeunes… décidément, si Name rejoint la CAN, il est très content. Je veux juste savoir car cela affecte la fenêtre de transfert. S’il part pour la CAN, il faut recruter son poste, il faut le prévoir pour ne pas s’étonner. “Le Paris FC devrait être assez actif dans le mercato de cet hiver avec au moins deux renforts (milieu, attaquant), mais il a aussi dégraissé et lâché le joueur qui a besoin de temps pour jouer. Je te prête. On pense à Saïd Arab ou Ramin Diaby Fadiga.Patrick Coffey (20 ans) est déjà revenu d’un prêt à Créteille (National).

Le départ d’Ousmane Kanté de la CAN devrait être compensé par le retour d’Axel Bamba. Le défenseur central, opéré sous l’influence des ischio-jambiers en juillet, reprendra l’entraînement collectif il y a trois semaines et affrontera samedi Linus-Montelie en réserve (N3). En attendant, Julien Lopez (cuisse) arrêtera de jouer en 2021.

groupe parisien

Paris FC : Demarconnay, Filipovic-Chergui, Kanté, Camara, Bernauer, Hanin, Hadjam, Koré-Siby, Name, Maszewo, Demoncy, Diakité-Caddy, Laura, Guilavogui, Alfarela, Gory. Entrée : Raleigh. Absences : Lopez, Diaby Fadiga, Arabe, Ndiae, Mandouki (blessés), Bamba (repris en N3), Companyni (réouvert).