Ligue des champions: travail professionnel pour le vainqueur facile du PSG de Porto

Jusqu’au début du printemps, ce n’était pas l’affiche la plus tape-à-l’œil de cette phase de poules interminable et ennuyeuse de la Ligue des champions leader du PSG. Mais récemment, le handball portugais a causé suffisamment de misère pour que le handball français s’en méfie. Le PSG a été sérieux et assidu pour se débarrasser de Porto ce jeudi soir et rester en bonne position dans le tournoi. Et il s’est imposé très largement.

Jeu

Quand le PSG décide d’être fort, il est presque invincible. Porto s’en aperçut bientôt. Dès le début, les Portugais sont étouffés par la puissance de Paris et l’efficacité incontrôlable de ses défenses. Les Lusitaniens n’ont marqué que trois buts à chaque fois qu’ils sont tombés sur Vincent Gérard lors d’une merveilleuse soirée dans les 20 premiers du match.

Le suspense? Mais quel genre de suspense ? Le PSG a vite germé en s’éloignant. A la pause, Porto n’a marqué que 4 (!) Buts et le PSG avait 14 (18-4) d’avance. Il était cuit, plié et emballé. Dans ces circonstances, il suffit de dire que la phase 2 n’était qu’un long fleuve tranquille pour les Parisiens, qui garantissaient une nette victoire et un 33-19 parfaitement parfait.

joueur

Vincent Gérard. Il a reçu beaucoup de critiques la saison dernière, notamment lorsqu’il a défendu le but de l’équipe de France. Pourtant, devenir champion olympique efface ces déclarations, et les futurs gardiens de San Rafael sont eux-mêmes responsables du silence. Il est presque parfait depuis le début de la saison. Ce jeudi, il a de nouveau construit un mur devant la cage et a réussi près de 70 % de la première période de pannes. Fatigué des attaquants portugais.

numéro

700. Quoi qu’il arrive dans l’avenir du PSG à partir de la saison prochaine, ce gars va nous manquer. Dans quelques mois, il fêtera ses 10 ans au PSG. C’est une fidélité rare dans le sport de haut niveau, surtout si vous êtes l’un des meilleurs joueurs du monde et de l’histoire. Avant de revenir au Danemark et à Aalborg, et s’il le fallait encore, Mikkel Hansen a laissé sa marque à Paris en inscrivant le 700e but de sa carrière en Ligue des champions dans un club de la capitale. ..