Ligue Europa : l’OM perdu à Galatasaray est terminé

L’OM traverse une période difficile. Quatre jours après le triste et traumatisant incident du Parc olympique de Lyon, Marseille (toujours bouleversé psychologiquement, interrompu quand même) qui jouait sans Dimitri Payet a quitté la Ligue Europa. Après quatre nuls frustrants dans le tournoi, l’OM sans faute a craqué (4-2) à Galatasaray et la Lazio de Roma s’est imposée (2-0) au Lokomotiv Moscou. Par conséquent, Marseille, le troisième du groupe, sera définitivement exclu de la Ligue Europa, mais on peut s’attendre à ce qu’il accède aux éliminatoires de la Ligue de conférence à moins d’être vaincu par les Russes.

Le projectile lance

Dans le match “après”, il y avait sans doute une enceinte plus confortable que l’Istanbul Nave Stadumu, souvent incandescente et tourbillonnante. En première mi-temps, l’OM s’est fait voler ses supporters après le choc aller (des supporters turcs ont lancé de la fumée et des pétards dans le virage nord du Vélodrome) et a continué d’évoluer dans un climat très tendu, craignant des remakes. C’était le week-end dernier. Luang Perez a d’abord été visé par une petite bouteille d’eau en fonctionnement peu avant de trouver le poteau (20e). Et c’est Matteo Guendouzi qui essuie le jet du projectile au poteau de corner (39e) après le début de la bagarre au sol. Le furieux gardien de Galatasaray Muslera et quelques coéquipiers ultérieurs doivent intervenir pour calmer ses supporters. À ce stade, les Turcs mènent certainement 2-0 et ne sont pas intéressés à confirmer la fin du match.

Malgré un bon départ et deux poteaux (Dien (42e) après Luang Perez), l’OM était trop fragile défensivement. Le ballon perdu par Kamala a d’abord permis au véritable poison marseillais, Audnien Feghou (ex-Grenoble), de servir Sicardau (1-0, 12e). L’attaquant international roumain, qui bouge toujours bien, a poussé Kaletakar à la faute et a remporté le camp (2-0, 30e).

Si Milik a modifié le penalty en deux temps (3-1, 67e), Feghou, qui ressemblait à une défaite à la défaite de l’OM après avoir perdu un nouveau ballon, a signé Caleta peu avant-pourquoi (3-0, 69 journées). Le doublé de l’attaquant polonais (4-2, 85e) réagit au quatrième but turc signé par Babel (4-1, 83e). 4 tirs cadrés, 4 cadrés… Galatasaray a été efficace contrairement à l’OM (10 tirs cadrés, près de 60% d’appropriation). L’équipe Sanpaori, qui n’a remporté qu’un seul des sept derniers matchs, est en panne.