Ligue Europa : Lyon et Monaco autorisent les nuls à la 8e place


Moiconvaincu… mais pas 6 sur 6 ! Lyon a terminé son déplacement en phase de poules à domicile jeudi 9 décembre sur un nul (1-1) avec les Glasgow Rangers après avoir remporté ses cinq premiers matches de Ligue Europa. Avec une équipe de remplaçants et seulement trois titulaires, l’Olympique Lyonnais est allé directement au 16e tour, prenant la première place et confiant que les Rangers finiraient à la deuxième place.

L’Écossais a également choisi un jeu qui a été considérablement remanié lors du départ de XI. Ils joueront en février avec des clubs transférés de la Ligue des champions. En fin de première période, l’équipe écossaise a touché le poteau sur une tentative de Kemar Roofe (24e) puis a commencé à marquer d’un tir dévié à l’entrée de la surface de réparation de Scott Wright (42e).

Blessé par Karl Toko Ekambi peu avant la mi-temps (41e), Lyon a été campé par le défenseur Calvin Bassey en début de seconde période après une action sur le côté droit de Rayan Cherki, qui a viré d’un solide centre. et rattrapé la cravate. (49e). Lyone a raté l’occasion de remporter la rencontre sur le réseau sur la dernière occasion de Tino Kadewere, qui a échoué devant le gardien John McLaughlin pour un temps supplémentaire (90+3).

Lire à nouveauLigue des champions : Messi et Mbappe s’entendent avec le PSG

Monaco termine la phase de groupes sans défaite

Monaco est assuré d’une victoire dans le Groupe B et a fourni une bonne évaluation de l’équipe en décidant d’un match nul avec Sturm Graz en Autriche avant de passer en Ligue 1 Paris dimanche. Ainsi, le Monégasque termine la phase de poules sans perdre (3 victoires, 3 nuls). Dès lors, ils attendront sereinement la fin des playoffs et le tirage au sort le 25 février, et connaîtront leurs adversaires en 16e de finale de C3.

Pour ce voyage sans enjeu, Niko Kovac a décidé de se présenter. Le match le plus important de la semaine était bien entendu celui du Parc des Princes dimanche soir. La neige est tombée du sol, les rencontres à huis clos et l’inexpérience défensive ont fragilisé le début des rencontres monégasques. Dès la 5e minute, Pavlovich détourne une frappe de la main de l’Autrichien Manprit Sarkaria. Jakob Jantscher a écopé d’un penalty (1-0, 7e) après l’intervention de la Video Referee Assistance (VAR).

Malgré la taille de Monaco, les Autrichiens ne pourraient jamais doubler leurs mises. Et Kevin Volland, qui a rattrapé le match nul avant la pause (1-1, 31), a montré que sa suspension à Paris était préjudiciable à son équipe. A la mi-temps, Kovac a de nouveau sorti Wissam Ben Yeder, Caio Henrique et Aurélien Tchoameni. Et, malgré quelques manquements malmenés, Monaco a géré tranquillement la fin de la rencontre.