Livraison, VTC : l’UE veut clarifier le statut des travailleurs de plateforme

Des millions de livreurs et chauffeurs travaillant sur ces plateformes sont traités par défaut comme des travailleurs indépendants, ce qui complique l’accès à la couverture sociale, mais nécessitent l’approbation de l’État et des députés européens par la Commission européenne.Le projet veut clarifier leur statut.

Dans toute l’UE, les tribunaux ont rendu plus de 100 décisions et des centaines de procédures sont en cours.

Si la majorité de la décision hispano-néerlandaise est recertifiée en tant que travailleur sur une plate-forme fixe, d’autres décisions vont dans le sens inverse : un tribunal belge veut être reconnu en tant que salarié mercredi.J’ai licencié des dizaines d’entreprises de messagerie Deliveroo en Espagne.

Service limité. 2 mois pour 1 € sans engagement

En France, Uber est “ depuis 2015Travail caché“Cibler les conditions d’emploi des chauffeurs de VTC, ont indiqué mercredi à l’AFP des sources proches du dossier.

Soucieuse d’harmonie, Bruxelles devrait notamment se demander si la plateforme détermine le niveau de compensation en fonction de son niveau d’application, impose le port de l’uniforme ou l’utilisation de certains équipements, ou interdit de travailler dans d’autres entreprises.Vous devez proposer cinq critères.

Si au moins deux critères sont remplis, la plateforme est considérée comme un employeur et doit se conformer aux obligations du droit du travail imposées par les lois du pays (salaire minimum, horaires de travail, normes de sécurité, etc.).

Ce texte augmente également la transparence du fonctionnement des algorithmes d’application.

-“”Bénéfice énorme“-

“”Pendant trop longtemps, la plate-forme a réalisé d’énormes profits en sacrifiant les travailleurs et en évitant les obligations fondamentales, mais elle prétend apparemment leur donner le choix.», estime Ludovic Voet, président de la CES (Confédération européenne des syndicats).

La plateforme peut s’opposer au statut de l’employeur si elle peut justifier du statut d’indépendant du travailleur en vertu du droit national.

La première cible est une plateforme de livraison de repas ou un véhicule avec chauffeur (VTC), mais des services en ligne (comme la traduction) sont également concernés. Au total, elle compte environ 500 entreprises et 28 millions d’employés.

Mi-septembre, le Parlement européen a déclaré à la Commission européenneGarantir la sécurité juridique« Plateforme des travailleurs en veillant à ce qu’en cas de litige, il n’y ait pas lieu de prouver la subordination à l’employeur.

“”Ces plateformes prétendent être des intermédiaires, mais elles déterminent en réalité les prix, les horaires et les conditions de service.“Puis j’ai observé la députée européenne Leila Chaibi (GUE/NGL, gauche). Sa formation de mercredi a accueilli le projet de la Commission comme suit.”Victoire palpitante“.

En maintenant la possibilité de rester indépendant tout en offrantDes critères clairs et précis“A propos du statut de salarié”Nous devons respecter la flexibilité et la diversité de la plateforme», a ajouté Anne Sander, eurodéputée (PPE, à droite).

L’UE a peu de capacités en matière de droit du travail et la plate-forme est confrontée à un large éventail de règles nationales.

En Espagne, les livreurs de nourriture sont devenus des employés reconnus, chassant Deliveroo de ce marché. Dans d’autres États, les tribunaux ont ordonné aux plateformes de conclure des conventions collectives, même si les travailleurs restent indépendants.

La plateforme s’oppose fermement aux requalifications majeures des travailleurs. En plus d’affaiblir le modèle économique, une étude du Cabinet économique de Copenhague prédit que dans un tel scénario, environ 250 000 personnes de l’UE quitteront le secteur.

Application L’Express

Analyse de suivi et décryptage où que vous soyez

Téléchargez l'application

Téléchargez l’application

Si la norme est trop vague, “Des conséquences désastreuses pour les travailleurs eux-mêmes, les restaurants et l’économie dans son ensemble“Averti Federation Delivery Platforms Europe dans un communiqué de presse.


avis

Chronique

Christoph Donner.Christoph Donner

Chronique

Un regard sur l'actualité de l'écrivain Christoph Donner.Christoph Donner

Journal libéral

"Un nuage de colère sociale se construit à l'horizon. Nous devons donc agir à la fois pour la France pauvre exclue du travail et pour les travailleurs pauvres qui sont désormais inquiets et étranglés."Alain Madelin

Chronique

Abnoussé ShalmaniAbnoussé Shalmani