Lyon : démonstration de force militaire de l’État à La Guillotière


ôIl a récemment appris que le supermarché du casino est fermé à 17h en raison de l’inquiétude dans le quartier de la Guillotière. Des informations qui ont fait polémique. Les agences publiques ont commencé à frapper ce vendredi à 14h15. 100 membres du personnel de la police nationale, des douanes, des gardes-frontières et des CRS sont stationnés au centre du quartier. Le chef du Rhône Pascal Mayhos, le maire de Lyon Gregory Dusset, et le procureur Nicholas Jake se donnent la main lors de ce spectacle de pouvoir et d’activités de communication devant une vingtaine de journalistes allés.

Une manière pour les collectivités locales de montrer leur existence face aux critiques des habitants qui accusent le manque d’action nationale de leur quartier depuis plusieurs années. “Depuis le début de cette année, plus de 300 opérations ont été menées et 1 000 personnes ont été arrêtées, dont 78 incarcérations”, a déclaré Pascal Mailhos. Pendant au moins cinq semaines, des agents de CRS seront présents sur les lieux du début d’après-midi jusqu’à la nuit pour désigner la préfecture du Rhône pour sécuriser les lieux. C’est une mesure efficace sur deux jours et déjà très appréciée des habitants. Changements de vitesse pour les services nationaux qui assuraient auparavant que l’existence statique n’était pas possible en raison du risque d’attaques en France.

Lire à nouveauLyon-Anxiété : Fatigué

3 ans de renforts policiers

“Mais nous ne pouvons pas garder cet appareil 365 jours par an”, a rappelé le gouverneur. C’est pourquoi nos actions s’inscrivent dans la durée et nous devons travailler avec la Ville de Lyon et le Parquet. “Les municipalités travaillent actuellement sur” la restructuration des lieux, l’accompagnement social de ceux qui existent, et la lutte contre les addictions “, a déclaré Grégory Dusset. Jeudi, lors du conseil municipal, un élu écologiste a déclaré : « Ce qui se passe à La Guillotière est grave, suscite ressentiment et colère, [qu’ils] partager[ent] Large”. Puis ajouter: « Nous sommes très impliqués avec la police municipale qui intervient sur la place deux fois par jour. La présence de la police est indispensable et il y a des dizaines de caméras autour. Donc non, ce n’est pas une zone de non-droit. . »”

Du côté de la justice, les procureurs ont exclu les procès « libres ». « En plus des vérifications des antécédents pour démanteler les trafics, les autorités judiciaires ont été mobilisées sur deux axes : la lutte contre toutes les formes de violences sur la voie publique et la lutte contre les trafics. 16 personnes de cet endroit ont fait l’objet de mesures d’éloignement », a précisé Nicolas Jacques. Ce dernier a mis en place un groupe local de traitement des inconduites dédié au quartier pendant plusieurs mois pour accélérer la réponse pénale. Depuis le début de cette année, un total de 4 000 contrôles ont été effectués dans la zone. Le ministère de l’Intérieur a confirmé que 300 autres policiers arriveront dans la ville au cours des trois prochaines années. 80 sont déjà arrivés, 42 nouveaux arriveront lundi et 111 arriveront entre le 1.euh Et le 31 décembre.