Marlene Siappa et Leticia Avia : « Joséphine Baker, l’audace républicaine au Panthéon !

Le 30 novembre, jour anniversaire de la naturalisation française, Joséphine Baker entre au Panthéon, devenant la sixième « grande femelle » et la première femme noire à être toujours reconnaissante envers son pays.

“”Joséphine Baker était libre, comme un aperçu de l’histoire, qui limitait souvent les femmes et les noirs à l’obéissance. »

Joséphine Baker fait partie de celles qui ont mille vies et ne peuvent réduire les adjectifs à quelques-uns. Leaders de magazines, chanteuses, danseuses, actrices, militantes, résistantes, américaines, françaises, noires, femmes… elle était tout cela à la fois, mais peu d’entre elles. Il incarne notre accord républicain et l’universalisme que beaucoup revendiquent sans toujours le comprendre pleinement dans divers aspects de son histoire et de sa lutte. Il nous donne toutes les leçons de l’audace républicaine en faisant vivre nos valeurs au rythme du music-hall.

Et d’abord la liberté. Joséphine Baker a vécu une vie de femme libre. Joséphine Baker était libre, comme un aperçu de l’histoire, qui limitait souvent les femmes et les noirs à l’obéissance. Libéré de ses actes, de la danse, des choix familiaux, des engagements et des affections. Et elle a participé à la plupart des grandes luttes pour la liberté de son siècle, à commencer par la résistance au totalitarisme nazi.

Service limité. 2 mois pour 1 € sans engagement

L’égalité aussi. Et l’égalité est avant tout une chance, une promesse républicaine qui permet aux enfants de familles populaires de devenir des figures dans tout Paris et d’entrer au Panthéon. Chaque femme a également droit à une vie personnelle, affectueuse et familiale qui lui convient. Cinq mariages supposant une relation avec une femme, l’adoption de douze familles atypiques dans lesquelles elle est baptisée aux couleurs d’un arc-en-ciel. Joséphine Baker a interpellé une famille unique. Et on ne peut qu’imaginer la fierté qu’elle aurait eue d’accueillir toutes les femmes pour fonder PMA.

Enfin, et peut-être surtout, Joséphine Baker nous donne la leçon de la fraternité. C’est essentiel à une époque où les discours séparatistes et la propagation du discours de haine sur Internet ont gravement sapé la cohésion nationale.

Bien avant le débat sur le réveil des 50 nuances, elle savait exiger les mêmes droits de tous sans tomber dans la sur-différenciation ni renier ce qu’elle était. C’est une femme noire que la militante s’est opposée au racisme et a rejoint le mouvement des droits civiques avec Martin Luther King. Mais elle ne s’est jamais laissée aller à son seul teint de peau. Elle ne faisait pas non plus partie de ceux qui pensaient que la lutte contre la discrimination était un privilège réservé aux minorités ou que l’existence d’une majorité sans discrimination devrait être excusée. Elle a épousé un courtier juif français et a accepté l’engagement envers l’antisémitisme que nous poursuivons vigoureusement aujourd’hui. Joséphine Baker a su mener tous les combats de manière universelle, sans tomber dans un piège identitaire ni ouvrir constamment la porte aux autres.

Elle a fui les États-Unis, où elle avait déjà dit qu’ils étaient trop fragmentés pour préférer l’unité de notre pays. Ne renonçons pas à notre unité dans toute notre diversité. Inspiré par l’amour profond de Joséphine Baker pour les valeurs de notre pays, son universalisme, son humanité, son audace et sa liberté sans pareille.

“Elle nous emmène tous au Panthéon. Quelles que soient nos origines et nos croyances, c’est la beauté de la France.”

Poursuivre cet héritage est le plus beau cadeau qu’elle puisse lui faire en ce jour d’entrée au Panthéon, confirmant l’ampleur de sa mission auprès du ministre de la Citoyenneté et d’une petite Laetishia naturalisée à l’âge de 13 ans. Le Covid a été naturalisé et a envoyé un message d’espoir à tous avec “deux amours”. Elle nous emmène tous au Panthéon. Quelles que soient nos origines et nos croyances, c’est ça la France.

Application L’Express

Analyse de suivi et décryptage où que vous soyez

Téléchargez l'application

Téléchargez l’application

C’est la raison pour laquelle il a rendu hommage à la décision du Président de panthéoner Mme Joséphine Baker. Que son héritage, l’universalisme audacieux et fier de la France, souffle longtemps notre pays !


avis

Chronique

Robin Rivaton, essayiste, membre du Conseil d'évaluation scientifique de la Fondation pour l'innovation politique (Fondapole).Robin Rivaton

Future conférence

En trois jours, intellectuels, décideurs publics et privés et ambassadeurs exploreront l'avenir de la jeunesse, de l'écologie, de l'énergie, des systèmes de santé, de l'Europe, de notre économie…Nicolas Buzo

Chronique

Le gouvernement français veut "Combattez la bataille" Mettre en œuvre la taxation du kérosène au sein de l'Union européenneAurelian Sose, scientifique en économie de l’environnement à la London School of Economics

Chronique

"Le dilemme de la langue, ses changements dans la vie communautaire, ne permettent pas des solutions faciles"Jugez la philosophe Mary Lynn Rajsku.Marilyn Maeso