Masque FFP2, remplacement, classement : ce qu’il faut retenir de l’annonce de Blanker

Jeudi noir dans une école en France. Selon les statistiques du ministère national de l’Éducation, un grand appel syndical a volontairement sauté le 13 janvier par environ 40 % des enseignants du primaire et de la maternelle. Le SNU-ipp, qui constitue la majorité du primaire, rappelle en partie deux écoles fermées en France. Le résultat d’une mobilisation “historique” du gouvernement, et plus particulièrement du ministre de tutelle, Jean-Michel Blanker, est coupable selon le chaotique syndicat de gestion de crise sanitaire.

Ce dernier a reçu ces mêmes syndicats souhaitant “revenir à une situation gérable” au bout du compte, et la règle “un cas de Covid-19 = fermeture de classe” a été revenue. Cependant, il n’y a plus d’équipements de protection et de personnel pour traiter l’absentéisme causé par la maladie. A l’issue de la rencontre, en présence du Premier ministre Jean Castex et du ministre de la Santé Olivier Véran (par le Covid dans la vidéo), Jean Michel Blankel a répondu à certaines de leurs attentes.

  • 5 millions de masques FFP2 sont désormais disponibles

Le ministère de l’Éducation nationale a récemment annoncé qu’environ 50 millions de masques chirurgicaux sont disponibles pour les enseignants. Cependant, les masques FFP2 sont considérés comme plus protecteurs, notamment face aux variantes contagieuses d’Omicron. C’est pourquoi Jean-Michel Blancel a annoncé jeudi soir la sortie du “Masque 5 Millions FF P2” pour les enseignants de maternelle sur demande.

Service limité. 2 mois pour 1 € sans engagement

Concrètement, cette protection est destinée aux enseignants de maternelle qui affrontent leurs enfants sans masque et aux enseignants qui interviennent devant des élèves en situation de handicap (AESH, accompagnés d’élèves en situation de handicap).

Enfin, et toujours important, les fonds destinés aux gouvernements locaux pour l’achat de capteurs de CO2 pour aider à la ventilation des classes et des cantines sont « reconstitués » selon les besoins.

  • Initialement plus de 3 300 contractuels

Avec en moyenne près de 300 000 cas recensés quotidiennement en France, les établissements scolaires sont de plus en plus confrontés à l’absentéisme de cette classe. Le syndicat a notamment appelé à un renforcement, en s’appuyant sur la “liste complémentaire”. Ce sera.

« J’ai annoncé que j’embaucherai 3 300 contractuels supplémentaires, et que je m’appuierai sur des listes supplémentaires, c’est-à-dire des personnes sur la liste de concours, surtout celles qui participent à l’emploi. » Au primaire, « Jean-Michel Blancel était annoncé. “Nous recherchons également des soi-disant assistants d’éducation (AED) et du personnel de soutien à l’éducation pour les directeurs”, a-t-il ajouté.

  • Report de l’évaluation du CP

Enfin, face aux difficultés rencontrées par l’école, l’évaluation de la classe de CP prévue la semaine prochaine sera “reportée à une échéance indéterminée”, a précisé Jean-Michel Blancel.

Express

Le report de l’examen de spécialité du baccalauréat, qui débutera en mars, a été demandé par le syndicat du secondaire mais n’a pas encore été mis en œuvre. Cependant, le ministre de l’Éducation a admis qu’il travaillait sur cette question. “Il faut prendre en compte que la vie de tous les jours n’est pas facile en ce moment”, “analyser avec les élus”, “est-il opportun de reporter l’événement de mars à juin”, a-t-il dit. J’ai commenté.


avis

Chronique

Christophe DonateurChristophe Donateur

Chronique

Chronique des donateurs Crédit : LAURA ACQUAVIVAChristophe Donateur

Chronique

Sylvain Chute

Chronique

Nicolas Bouzou identifie trois grandes batailles cette année.Nicolas Buzo