Maureen Doll accuse Nicolas Hulot d’agression sexuelle


NS’L’animatrice belge Maureen Dor sort également du silence.Une enquête de grande envergure sur Nicolas Hulot a été diffusée sur France 2 jeudi soir 25 novembre. CorrespondantMohren Doll est envoyé à l’émission et avoue à son tour dans une lettre publiée, où plusieurs femmes l’accusent de violences sexuelles. Franceinfo, Nicolas Hulot a été agressé sexuellement. Le fait se serait produit dans un hôtel de Bruxelles en 1989 alors qu’elle avait 18 ans. Aujourd’hui âgée de 51 ans, elle a déclaré que l’ancienne candidate à la présidentielle lui aurait “sauté dessus” et “tenté de l’embrasser” contre son gré.

“A cette époque, j’espère sincèrement qu’un homme pourra me proposer de l’accompagner dans sa chambre sans aucune arrière-pensée”, a déclaré Mohren Doll, détaillant l’évolution du fait qu’elle l’a accusé. Immédiatement dans la chambre, où il me saute dessus et essaie de m’embrasser. Je l’ai repoussé, surpris et effrayé, et lui ai fait cette remarque naïve : ” Mais tu as une femme ! ” Et il a dit, quoi qu’il en soit, je serais ” entre crochets “. Ce témoignage viendra s’ajouter à ce qui a été diffusé jeudi soir par France 2.

Dans un reportage de 62 minutes, l’émission de France 2 s’adresse à ces femmes dont deux, Sylvia et Cecil, se couvrent le visage. Le troisième anonymat serait le collaborateur d’origine. L’enquête télévisée comprenait également le témoignage de la militante écologiste Claire Nuvian, qui est revenue sur la plainte pour viol déposée par la petite-fille de l’ancien président Pascal Mitterrand en 2008 et classée en raison des faits stipulés. La veille, Nicolas Hulot avait formellement démenti les allégations de ces agressions sexuelles et annoncé qu’il quitterait “décisivement” la vie publique pour protéger ses proches et sa fondation de l’effondrement de “Lynch”.

Éclairer les commentaires des clients

Premier témoignage recueilli par Correspondant Lorsque Sylvia, une jeune mineure de 16 ans, déclare en 1989 avoir été agressée sexuellement par Nicolas Hulot, elle a 34 ans lorsqu’elle quitte la Maison de la Radio après l’émission. Antipodes A l’Inter français. Selon le communiqué de Silvia, Nicolas Hulot l’aurait emmené sur un parking “extérieur” et aurait décidé de “retirer son pantalon” et de “montrer son sexe”. “Il m’a pris la main et m’a demandé si je l’avais déjà fait avec un garçon et si j’étais habituée à ce genre de câlin”, raconte-t-elle. “Il m’oblige à lui faire une pipe à laquelle je ne pense pas vraiment parce que je pense que je suis paralysée”, et elle dit que les faits qui remontent à plus de 30 ans sont désormais stipulés. Je regrette et avoue.

Elle a déclaré que Cecil avait signé un contrat avec l’ambassade de France à Moscou en septembre 1998. Puis, à l’âge de 23 ans, on lui demande d’aider l’équipe d’Ushuaia et leur starhost à débloquer le matériel de tournage coincé à la douane. Pour la remercier, Nicolas Hulot l’invite à dîner avec l’équipe. Cecil prend un taxi pour rentrer ce soir et des détails sur sa querelle avec les défenseurs de l’environnement. “Il se jette sur moi et essaie de m’embrasser”, dit-elle en se touchant la poitrine et l’entrejambe. “J’ai frappé autant que j’ai pu, (…) +non+ je pense que c’était très clair.” Vous souhaitez déposer une plainte ? “En Russie ? A Moscou ? A un ami du président Jacques Chirac ? Non, ça ne m’est pas arrivé”, dit Cecil.

L’autre femme interrogée aurait travaillé avec Nicolas Hulot en 2001. À la fin de leur première réunion de travail, il a dit : « Embrassez-moi complètement avec mes lèvres ». “C’est une surprise, donc c’est forcément dû à la force”, a-t-elle accusé. Elle précise que l’hôte précédent n’a pas été redémarré. Claire Nuvian dit qu’elle évite d’être avec lui car il a été prévenu avant de tourner un reportage réalisé avec Nicolas Hulot en 2008. Lors du tournage de cet épisode d’Ushuaia, l’animatrice n’a pas fait de gestes déplacés, précise-t-elle. A une autre occasion, “il a quand même essayé de m’embrasser”, a-t-elle ajouté, évoquant “un dysfonctionnement de sa relation avec la femelle”.

Nicolas Hulot a officiellement démenti ces accusations sur le plateau de BFMTV mercredi. “Ces affirmations sont fausses”, a-t-il regretté de ne pas avoir pu regarder l’émission.‘Correspondant Avant la sortie. “Il n’y a pas d’enquête en cours sur ces faits”, a affirmé son avocat Alan Yakubowich dans une interview accordée à notre chronique jeudi. “Le soupçon doit profiter à l’accusé”, a-t-il déclaré. Elise Russet a déclaré avoir suggéré à Nicolas Hulot et son avocat de regarder le rapport “avec un visage flou” afin que le présentateur de l’ancien ministre présente sa version des faits. Mais ils ont “rejeté”, a déclaré l’hôte.