Meurtre d’Agnes Tirop : un mari de sportifs inculpé au Kenya

Le mari d’Agnes Tirop, une athlète kenyane de 25 ans qui a été tuée à la mi-octobre, a été inculpé de meurtre par un tribunal de la ville d’Eldoret, dans l’ouest du pays, mardi 16 novembre. Ibrahim Rotich, communément appelé Emmanuel, a démenti les accusations portées contre lui lors de sa comparution.

Le 13 octobre, à son domicile de la ville d’Iten, célèbre centre d’entraînement des coureurs de fond, Agnès Tirop, quatrième double médaillée mondiale aux Jeux olympiques de Tokyo sur 10 000 et 5 000 mètres, a été retrouvée poignardée. terminé. .. Selon l’acte d’accusation consulté par l’AFP, Rotitch est soupçonné d’avoir tué une jeune femme la veille de la découverte de son corps. Il a été arrêté le 14 octobre à Mombasa, une ville côtière du sud-est du pays.

Rotitch, dans la quarantaine, a été déclaré digne de comparaître lundi. Le tribunal statuera le 1er décembre en réponse à la demande de libération sous caution.

Kenya Athlétisme Nova

Le meurtre d’Agnes Tirop a ému le Kenya et mis en évidence la pression à laquelle sont confrontées les athlètes féminines dans une société dominée par les hommes. Issu d’une famille d’agriculteurs de la Rift Valley, Agnes Tirop a commencé sa carrière sportive il y a moins d’une décennie. Elle s’est révélée en 2015 alors qu’elle n’avait que 19 ans et a remporté le titre de Championne du Monde de Cross-Country.

Elle est devenue médaillée de bronze à deux reprises au 10 000 m aux Jeux mondiaux de 2017 et 2019, et quatrième au 5 000 m aux derniers Jeux olympiques de Tokyo, elle était considérée comme une étoile montante de l’athlétisme kenyan.

Un mois avant sa mort, elle a battu le record du monde du 10 km sur route dans la course All Women 30’01” à Herzogenaurach (Allemagne).